En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Ben Frost transforme des emballages de fast-food en œuvres pop art érotiques

Empreint de cynisme, l’artiste frappe fort avec son art aussi coloré que subversif.

L’Australie est un pays qui regorge de splendides bizarreries : les koalas blancs, les bateaux en canettes de bière, les cafés latte bleu Schtroumpf ou encore Pricasso, célèbre pour ses toiles peintes avec ses parties génitales… Et c’est aussi de là que vient un autre artiste, Ben Frost, dont les œuvres mélangent l’érotisme et le pop art.

A post shared by Ben Frost (@benfrostisdead) on

Piochant dans le monde de la pub, du divertissement et de la politique, Ben Frost crée des pièces controversées qui se moquent du consumérisme, de nos addictions et du superficiel. Comme cette toile d’une femme en pleurs s’exclamant : "La troisième guerre mondiale ? Mais je viens d’acheter le dernier iPhone…"

Un des projets de Ben Frost consiste à peindre sur les emballages de fast-food. S’attaquant à des symboles de la pop culture comme le carton rouge des frites McDonald’s ou les sacs en papier des doughnuts de chez Krispy Kreme, il les orne de dessins qui ne sont pas sans rappeler le travail du grand Roy Liechtenstein.

Ben Frost exposera 150 de ses œuvres à la SCOPE, le salon d’art contemporain de Miami entre le 5 et le 10 décembre. Découvrez un florilège ci-dessous et faites un tour sur son site Internet pour suivre son travail.

A post shared by Ben Frost (@benfrostisdead) on

A post shared by Ben Frost (@benfrostisdead) on

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet