On a testé Yuka, l’appli qui scanne le contenu de tes placards

On a dégainé le smartphone pour en savoir plus sur nos produits du quotidien.

(© Club Sandwich)

Bip boup bip boup, on vous a déjà parlé de Yuka, l’appli qui permet en un scan de code-barres d’en savoir un peu plus sur chaque produit trouvé au supermarché. En classant les produits sur une échelle qui va de "mauvais" à "excellent", Yuka permet d’aborder notre consommation avec un œil neuf. Faux amis, bonnes surprises… J’ai fait un tour de mes placards pour scanner quelques produits que je consomme souvent.

De bonnes surprises et quelques évidences

(capture d’écran Yuka)

On s’en doutait, la soupe en brique n’est pas franchement bonne : trop calorique et chargée en sodium, sa teneur en légumes ne suffit pas à rééquilibrer la balance. Les produits bio, comme les noisettes ou le boulgour, s’en tirent la tête haute, ouf. Pour le fromage, c’est clairement une autre histoire.

La mimolette vieille

(capture d’écran Yuka)

Alors oui, du fromage acheté en supermarché a peu de chance d’être bon pour la santé, mais on peut vite se faire avoir comme un bleu. Ainsi, cette mimolette vieille, plutôt chère et emballée comme si elle avait été achetée à la coupe, est qualifiée de "mauvaise" par l’appli, avec deux additifs nocifs. De plus, si le niveau de sel peut sembler normal pour un fromage qu’on va utiliser comme un assaisonnement, à la manière du parmesan, à presque 4 grammes pour 100 grammes de produit, celui-là explose le score. Clairement, ma petite mimolette n’atterrira plus dans mon panier à ma prochaine visite au supermarché.

Le granola labellisé "healthy"

(capture d’écran Yuka)

Ce sachet de muesli, même s’il s’en tire avec la note "bon", n’assure quand même pas autant que le promet son étiquette. Avec 450 kilocalories pour 100 grammes, il n’est clairement pas le pote de vos fringales devant Top Chef.

Il nous reste les pâtes à l’huile

(capture d’écran Yuka)

J’ai testé trois marques de pâtes et deux marques d’huile d’olive différentes, et toutes s’en sortent avec les honneurs. Que ce soit De Cecco, Rumo ou Barilla, les trois sachets de pâtes ne livrent aucune mauvaise surprise. Idem pour les deux huiles d’olive, certes bio, mais sur lesquelles j’avais des doutes.

Un gadget utile

Bien sûr, votre bon sens et la lecture des étiquettes peuvent vous permettre de bien choisir les produits que vous achetez. Mais Yuka, même si elle a encore quelques failles (et qualifie par exemple le sirop d’érable de forcément "mauvais", sur la base de son seul taux de sucre), s’avère vraiment pratique et permet une vérification en cas de doute. Alors, armé·e de votre smartphone et de votre flair légendaire, à vous de tester l’appli à votre prochaine virée au supermarché.

Téléchargez Yuka sur iOS & Android.