En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Au Japon, un restaurant propose à ses clients de pêcher leur poisson

On ignorait que ce concept existait quelque part dans le monde. Et honnêtement, on se demande si c’est génial ou totalement fou.

La chaîne de restaurants Zauo a décidé de se simplifier la vie. Plutôt que de s’approvisionner quotidiennement en poisson frais, ils ont installé des bassins où les clients viennent directement pêcher de quoi préparer leur repas.

En entrant dans le restaurant, on monte dans un bateau géant entouré d’une eau poissonneuse. On s’installe à une table, on prend une canne à pêche et on attrape son repas. Tout simplement. Une fois le poisson pêché, il suffit de choisir la cuisson et le personnel prend le relais.

Le fondateur de la chaîne, Noriki Takahashi, et ses fils, Kazuhisa et Takuya, définissent leurs restaurants comme des endroits familiaux où se réunissent plusieurs générations. Selon eux "c’est plus qu’une simple chaîne", comme le relaie le magazine Eater New York.

Kazuhisa Takahashi, le fils du fondateur, prête une dimension philosophique et éthique au côté fou de ses restaurants :

"Nous comprenons parfaitement qu’il puisse y avoir débat, mais nous voulons que les gens comprennent que ce n’est pas juste un divertissement. Nous voulons qu’ils passent un bon moment, mais aussi qu’ils comprennent qu’en mangeant du poisson, ils prennent une vie. Ils tuent un poisson puis le mangent. Au Japon, nous prions avant chaque repas et nous disons : 'Merci pour la vie qui nous est donnée'. C’est le message derrière les restaurants."

La chaîne s’exporte aux États-Unis

Après avoir ouvert treize restaurants au Japon, la famille souhaite exporter son concept à New York prochainement. Et cela s’annonce comme un défi risqué : "La moitié des personnes que nous avons rencontrées dit que c’est un concept très intéressant, et l’autre moitié dit que c’est impossible", réagit Takuya. "Cela nous pousse à nous investir encore plus." À suivre !

Seriously on a food high ❤️

A post shared by @k.luscious on