En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Pub : le grand n’importe quoi des réseaux sociaux spécial laitue vs chou

Hier, Intermarché a fait le buzz sur Twitter avec sa nouvelle campagne publicitaire affichée dans le métro parisien.

Un buzz pour la bonne cause. À travers sa campagne "Les Bons Légumes", orchestrée par l’agence Romance, Intermarché a voulu interpeller les Français sur la méconnaissance frappante des légumes par les enfants.

Une publicité Intermarché mettait en avant le prix bas (0,79 € pièce) d’une laitue avec, en image de fond, un chou frisé. Les Français n’ont pas tardé à signaler l’erreur sur Twitter, en faisant souvent preuve d’une certaine imagination :

Une fois que le buzz a bien pris, l’agence Romance a pris le soin d’annoncer qu’il s’agissait en réalité d’une campagne de publicité pour alerter les Français sur leur mauvaise connaissance des fruits et légumes.

Ce spot publicitaire met en scène un chef cuisinier qui présente à une dizaine d’enfants toutes sortes de légumes, qu’ils ne reconnaissent évidemment pas, confondent avec d’autres ou encore, dont ils ignorent le lieu de récolte. Les chiffres évoqués dans la vidéo sont effarants : 87 % des enfants sont incapables de reconnaître une betterave, un tiers ne peut pas identifier un poireau ou une courgette et un quart ne sait pas que les frites sont faites à base de pommes de terre – un comble !

Face à l’étendue du problème, la chaîne de supermarchés s’est engagée auprès de mairies et d’écoles pour faire bouger les choses en éduquant les plus jeunes sur le sujet.