En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Le premier bar à avocats de New York en rupture de stock après 3 heures de service

Trois petites heures, c'est le temps qui s'est écoulé à l'Avocaderia avant que ses gérants ne soient contraints de courir dans tous les sens à la recherche du précieux fruit.

Allons-nous bien finir par nous lasser de l'avocat, qui continue de s'immiscer dans toutes nos recettes de toasts, de salades et de sandwichs ? Peut-être, mais pas tout de suite, car après The Avocado Show à Amsterdam, un nouveau bar entièrement consacré au super fruit vient de s'installer à Brooklyn. L'ouverture avait lieu ce lundi 10 avril, et la journaliste américaine Kate Welsh a pu s'y rendre. A-t-elle pu y manger ? C'est une toute autre question. Dans un article pour le site Extra Crispy, elle raconte :

"Au moment où je pénétrais dans l’Avocaderia, le premier bar à avocat au monde, le directeur général sortait du restaurant à toute vitesse. ‘Il doit aller commander plus d’avocats’, nous a expliqué le cofondateur Alessandro Biggi."

La banane, solution miracle

Les premières commandes ont pu être enregistrées sous les coups de 11 heures. Il aura fallu à peine 3 heures et environ 200 clients pour venir à bout du stock d'avocats prévu pour l'occasion. Avant l'ouverture, les gérants pensaient en effet avoir à servir entre 50 et 100 avocats par jour, bien moins que la demande effective. "Étant donné qu'on vient d'ouvrir, on a beaucoup de cagettes d'avocats, mais ils ne sont pas tous mûrs", se justifiait Biggi.

Alors les avocats seront désormais rangés à côté de bananes, connues pour libérer de l'éthylène, un gaz qui accélère la maturation des fruits et légumes placés à proximité. Il vaudrait mieux que le bar ne se retrouve pas à nouveau privé de son aliment phare, d'autant plus quand il s'agit du fruit dont les foodies new-yorkais sont si friands. Qu'importe si cela n'est pas sans conséquence sur l'environnement.