En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Chewbacca, cocktails de Combat, asperges de Frenchie et petit déj idéal : on a passé 24 heures à Cannes

Il n’y a pas que le ciné sur la Croisette.

(© Club Sandwich)

Encore une histoire qui commence à l’aéroport, parce que pour aller au Festival de Cannes, les stars aussi prennent l’avion. Sur mon vol, pour tout vous avouer, je n’ai repéré qu’Hugues Aufray. Mais si Club Sandwich s’est mis sur son 31 au début de cette seconde semaine de festival, ce n’est pas pour jouer les paparazzis mais pour aller voir ce qui se trame sur la plage Nespresso où, depuis le début du festival, les meilleurs chefs du moment, tous primés par le Fooding, cuisinent à quatre mains, en duo avec un·e ami·e star de ciné. Quatre mains ? Ou plutôt deux mains mais deux cerveaux, car pour notre dîner du jour avec Gregory Marchand et Alex Lutz, ce n’est pas l’acteur français qui a lavé les asperges.

Combats (spatiaux) & assiettes à partager

(© Club Sandwich)

Stormtroopers, Chewbacca, Donald Glover en costume bleu pastel : le Palais des festivals est hors compet' ce soir avec la projection du nouveau film estampillé La Guerre des étoiles, Solo : A Star Wars Story. Raid sur des planètes sombres et Faucon Millenium vintage, rien de mieux pour s’ouvrir l’appétit, à part peut-être le cocktail des filles de Combat, descendues de Belleville sur la Croisette pour nous régaler d’un "Rhum fiction", équilibre parfait entre espresso et jus de framboise comme elles seules savent le faire. Encore la preuve qu’elles dominent le petit monde du cocktail français cette année.

(© Club Sandwich)

Autour de grandes tablées d’une douzaine de convives, où sont servies les premières petites assiettes à partager, les nœuds papillons et les chignons se desserrent. Vin naturel grec, terrine de campagne, pickles, Gregory Marchand de Frenchie et Alex Lutz nous invitent à un dîner sans manières.

"On l’a pensé comme un repas de fin de spectacle, un catering familial", déclare Gregory Marchand.

Asperges, œufs mimosas… Chacun se sert, à son rythme, pour le réconfort. Parmi les meilleures notes de ce repas de famille, nous retenons des artichauts façon cacio e pepe, des morilles et carottes à l’ail des ours, un saucisson brioché et un incroyable stilton à creuser à la cuillère avant de le napper de cerises amarena baignant dans leur jus sucré. Le repas se conclut par une glace au malt et meringue au Nespresso ristretto pour rester dans le thème.

Un dernier verre de rouge saupoudré d’un peu de mauvaise foi cinématographique lorsque l’on fait un grand parallèle entre les sagas Star Wars et Fast & Furious, et c’est l’heure de rentrer – ou pas, à Cannes la nuit est toujours jeune.

Le repas le plus important de la journée

(© Club Sandwich)

Le matin venu, rendez-vous est pris pour un petit déjeuner pensé par Julia Sammut de l’épicerie L’idéal à Marseille. À Cannes, elle a ramené dans ses valises ce qui fait son succès : d’incroyables produits locaux, sourcés, et une proposition de plats simples mais ultra bien pensés. Salade de concombre et grenade, lait d’amande sucré, brousse à dévorer avec une tranche de brioche feuilletée… nous rentrons à Paris le ventre plein et heureux. À l’année prochaine les petits movies.

(© Club Sandwich)

PS : merci à Nespresso pour l’invitation et à Alexandre de m’avoir prêté ses souliers pour monter les marches, t’es le meilleur.