Le Goût d’Emma, le roman graphique qui nous plonge dans l’univers du guide Michelin

Être une inspectrice du guide rouge n’est pas de tout repos.

© Les Arènes

Emmanuelle a un palais hors norme, de ceux qui décortiquent chaque élément d’une assiette, les lient aux souvenirs et arrivent à détailler la recette jusqu’à chaque minuscule ingrédient. Ce grand pouvoir, Emmanuelle le met au service du guide Michelin, afin de noter les restaurateurs à travers la France et le monde. Voyage initiatique démarrant entre les murs d’établissements fréquentés par des VRP au fin fond du Cantal et allant jusqu’à l’avènement d’une cuisine moderne ne rentrant plus dans les cases du fameux guide, l’itinéraire d’Emma est inspiré de la vie d’Emmanuelle Maisonneuve, coautrice de l’ouvrage aux côtés de Kan Takahama et Julia Pavlowitch.

Si le Michelin fait rêver, distribuant ses étoiles aux grands chefs et maisons d’exception, la vie d’inspecteur du guide n’est pas de tout repos : hôtels de campagne, univers quasi entièrement masculin et souvent sexiste, choux farcis douteux dans des restaurants vieillissants… Anonymat, solitude, quelques pépites et beaucoup de kilomètres par les petites routes : Le Goût D’Emma nous emmène dans le quotidien d’un métier méconnu. D’abord publiée sous forme de manga semaine après semaine dans le magazine nippon Morning, l’histoire d’Emma se raconte chez nous en 200 pages aux éditions Les Arènes.

Le Goût d’Emma
Emmanuelle Maisonneuve, Kan Takahama et Julia Pavlowitch
Éditions Les Arènes
Prix : 18 euros