On a déjeuné chez Gumbo Yaya avec Merwane B et Alice et Moi

On a partagé du poulet frit avec la nouvelle sensation de la chanson et un prochain grand de l’humour.

(© Club Sandwich)

Elle fait de la musique, il fait du stand-up. Ils ont la vingtaine et sont au début de leur carrière. Qu’elle chante en première partie de Feu! Chatterton ou qu’il ouvre le spectacle de Kheiron, ils ont un point commun : kiffer la bouffe. On les a donc emmenés chez Gumbo Yaya vers Colonel Fabien pour déjeuner et discuter autour du meilleur poulet frit de Paris.

Club Sandwich | Merwane, tu es le premier arrivé, tu connais Gumbo Yaya ? Tu commandes quoi ? Et tu peux te présenter ?

Merwane | Je viens souvent, direct, c’est le waffle burger ! Et si je suis chaud, avec des mac and cheese à la place des frites. Je suis humoriste, je fais du stand-up. En ce moment, je fais la première partie du spectacle de Kheiron, et je fais partie de la bande du Bordel Club. J’ai 23 ans, au quotidien, je suis encore surveillant dans un collège du 93. Je suis sévère, mais il y a un petit qui a grillé mon Instagram. Depuis, ils ont compris que j’étais un mec drôle. Dans ma tête, dans ma vie, c’est les blagues.

Et toi Alice ? Tu fais quoi en ce moment ?

Alice | Je me lève tous les matins et je fais de la musique. J’ai sorti un EP récemment et j’en sors un second très bientôt, et je fais pas mal de concerts. J’ai fait des études pour faire du journalisme, mais la musique, c’est ma vie.

Vous aimez bien manger ?

Alice | Oh oui !
Merwane | Tu as vu comment elle a dit : "Oh oui" !? Avec tellement de sincérité !
Alice | J’adore manger de tout. Depuis toujours, mon père cuisine à fond. J’adore aussi la bouffe asiatique, je fais tous les restos asiat' de Paris, d’Ippudo aux petits restos mystérieux du 13e.

Vous cuisinez ?

Alice | J’adore faire à bouffer, même des choses simples. Je vais chez Tang Frères, j’achète mes petits trucs au sésame, et je me fais kiffer.

"Tu as vu comme le voyage ça pousse à la découverte de nouveaux plats ?", Merwane

Merwane | La cuisine de survie, ouais, mais j’essaye ! Quand mes parents ne sont pas là. Ma mère cuisine plein de trucs, elle a fait des brochettes de kefta hier, j’étais refait.

(© Club Sandwich)

C’est quoi le plat le plus important de votre vie ? Un truc qui vous a ému ou que vous avez incroyablement kiffé ?

Alice | Il y a un truc vraiment réconfortant pour moi, c’est les gnocchis que je mangeais tous les mercredis, bien grillés avec des lardons. Je les mangeais en matant Buffy contre les vampires. Et encore aujourd’hui, je me fais ça une fois par semaine, c’est ma madeleine pour me sentir bien.

Merwane | Je suis de Saint-Denis moi, et là-bas, il y a un grec qui s’appelle Le 129, c’est incroyable. Je me souviens de la première fois que j’ai pris un "chicken rouge" [sandwich au poulet tandoori, ndlr], j’ai senti l’amour. J’étais collégien. Depuis, c’est devenu un truc super important de mon quotidien. Je joue beaucoup dans Paris, donc je teste un maximum d’adresses : Gumbo Yaya, Le Makido à Porte de Pantin… Comme dans Pokémon, je veux tous les tester, je suis capable de faire une heure de caisse pour aller à La Maison du tacos à Corbeil ! Je vais finir par faire mon guide du Routard. Mais je suis un gars logique, je ne commande pas n’importe quoi, je ne mets pas trois viandes différentes dans mon taco, jamais de merguez-viande hachée-cordon-bleu [rires].

Non mais le cordon-bleu mec, comment on en est arrivé à mettre un truc qui est déjà pané dans du pain ?

Merwane | C’est arrivé comme le mec qui a mélangé le ketchup et la mayo la première fois et qui s’est dit que ce n’était pas dégueulasse. N’aie pas peur, regarde, tu manges bien du poulet frit dans un sandwich, donc bam, c’est la même chose avec du fromage au milieu !

Vous êtes au début de vos carrières, c’est quoi votre prochain objectif ?

Merwane | Continuer à bosser avec Kheiron, et avoir assez de matériel pour un spectacle d’une heure. Tu sais, Kheiron, il était éducateur dans mon collège, et grâce à lui et ses cours de théâtre, on a monté ce truc. C’est lui qui s’occupait du Bordel Club, j’avais 16 ans la première fois que je suis monté sur scène. La vie, c’est les blagues.

"Kheiron m’a mis devant des spectacles de Seinfeld pour les analyser comme Emery avec ses footballeurs, il m’a appris le rythme, le sens de la comédie, tous les petits détails", Merwane

Alice | Quand j’ai terminé mon master, j’ai suivi l’appel de la musique, et j’essaie de faire mon petit chemin. J’ai fait La Boule Noire à Paris, j’essaie de tourner en province au maximum, j’ai fait la première partie de Feu! Chatterton à Lille il y a quelques jours, devant 1 800 personnes. La suite, c’est un deuxième EP, et des festivals comme Cabourg, Mon Amour cet été.

(© Club Sandwich)

Et en tournée, vous mangez quoi ?

Alice | Je bois du thé tout le temps, je suis relou, après je vais pisser toutes les cinq minutes [rires]. Je mange rarement avant de monter sur scène à cause du stress, j’essaie plutôt de manger après.

Merwane | Kheiron mange healthy, du coup je m’adapte [rires]. Je mange des fruits et tout ! Et pareil, c’est plutôt après la scène qu’on bouffe, c’est aussi sur les plateaux de stand-up le moyen de se retrouver avec les autres humoristes, de débriefer. Les autres savent que je kiffe la bouffe, donc c’est presque toujours moi qui décide où on va manger.

(© Club Sandwich)

Retrouvez Alice et Moi sur Instagram, son dernier EP sur Spotify, et son dernier clip sur YouTube.

Retrouvez Merwane B sur Instagram, chaque lundi au Bordel Club, et chaque dimanche au Panam pour le Sunday Comedy.

Retrouvez le meilleur poulet frit de Paris et d’autres plats soul food chez Gumbo Yaya au 3 rue Charles-Robin, 75010 Paris.