En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

capture-decran-2017-04-27-a-11-38-28

Vidéo : à la rencontre de l’Italienne qui fabrique les pâtes les plus rares du monde

La recette qui se transmet de mère en fille n'est connue que d'une poignée de personnes.

Paola Abraini fait partie des quelques femmes qui savent faire les "su filindeu". Ces pâtes extrêmement fines sont une rareté mondiale, un héritage culinaire vieux de pas moins de 300 ans que l'on retrouve dans les assiettes de quelques chanceux en Sardaigne. Paola est capable de tirer 256 fils d'une petite boule de pâte. Great Big Story est parti à sa rencontre.

Les "su filindeu", ou "fils de dieu", sont composées de semoule de blé dur, de sel et d'eau. Jusque-là rien ne les différencie des pâtes classiques, mais il n'y a pas de recette pour arriver à faire ces pasta, seulement un savoir-faire ancestral. "Pas de secret, tout est dans les mains", assure Paola :

“Il n’y a pas d'outil mécanique capable de produire ces pâtes. C’est une pâte qui se travaille seulement et exclusivement à la main. En tout il doit y avoir 10 personnes qui savent comment la faire dans le monde entier."

Si vous passez par la petite ville insulaire de Nuoro, vous aurez peut-être la chance de goûter cette spécialité unique au monde.