En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

stephen-arnold-114252

Des Danois transforment l'urine d'un festival en bière

Une brasserie danoise a récupéré l'urine de 100 000 festivaliers pour produire sa nouvelle bière.

stephen-arnold-114252

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. La brasserie Nørrebro Bryghus a eu l'idée de récupérer l'urine des participants à Roskilde, un festival populaire en Europe du Nord, pour fabriquer sa nouvelle bière pilsner, naturellement baptisée Pisner ("from piss to Pisner", littéralement de la pisse à la Pisner.) On vous rassure, l'urine n'est pas mise en bouteille, mais sert simplement d'engrais aux champs d'orge cultivés pour la fabrication. Elle a été récupérée lors de l'édition 2015 du festival avec pour objectif de commercialiser la nouvelle bière écolo cette année.

Une publication partagée par N24 (@n24) le

D'après Reuters, des visiteurs ont été invités dans l'usine de Nørrebro Bryghus le 4 mai dernier pour goûter la nouvelle bière. "Si elle n'avait eu qu'un minimum le goût de l'urine, je l'aurais directement reposée. Mais ça n'est absolument pas le cas", confie Anders Sjögren, un participant du festival Roskilde en 2015.

Nos déchets deviennent une ressource

L'urine est un excellent fertilisant écologique qui contient de très bons nutriments. Son utilisation comme engrais permet également d’économiser de l’argent, des combustibles fossiles (largement utilisés dans la production d’engrais chimiques) et de l’eau. Interrogé par le Guardian en 2015, Niels Nielsen du conseil danois pour l'Agriculture et l'Alimentation affirme que "cela va changer notre approche des déchets, qui ne seront plus un fardeau mais une ressource à mettre en valeur." Écologique et savoureuse, la Pisner a de quoi devenir le breuvage ultime des hispsters.