Les astronautes en mission sur Mars pourraient se nourrir grâce à... une imprimante 3D

Exit les patates de Matt Damon sur Mars, place à la pizza spatiale version imprimée.

Aller sur Mars est la prochaine étape de la conquête spatiale, si bien que les scientifiques de la Nasa cherchent actuellement différents moyens pour mener à bien un voyage sur la planète rouge. On pourrait penser que les millions de kilomètres qui séparent la planète bleue de Mars seraient le grand obstacle de la préparation du périple, mais il n’en est rien. C’est la nourriture qui pose problème.

Les centaines d’astronautes qui passent par la Station spatiale internationale se nourrissent de paquets de nourriture lyophilisée qui prennent le moins de place possible. Même si l’aspect des plats est peu ragoûtant, certains sont pensés par des chefs, avec une grande diversité de goûts. Thomas Pesquet a pu par exemple manger des menus concoctés par Alain Ducasse et Thierry Marx, mais les astronautes peuvent aussi de temps en temps déguster de la salade, qui pousse dans la station.

Une péremption à vitesse lumière

Pour un voyage sur Mars, il faut penser aux victuailles à bord lors du trajet Terre-Mars qui durera 32 jours, mais aussi à celles qui seront consommées lors du séjour sur la planète. Selon la Nasa, il faudrait 11 000 kilogrammes de nourriture pour nourrir 6 astronautes pendant une mission sur Mars. Pour envoyer une livre (0,46 kilogramme) de charge utile en orbite, il faut débourser 10 000 dollars, ce qui rend une mission sur Mars particulièrement coûteuse, ne serait-ce que pour la nourriture.

Au-delà de l’aspect financier, un autre problème persiste. Techniquement, les rations utilisées en ce moment dans la station peuvent être consommées pour une durée de 5 ans. Par contre, au bout de 2 ans, la valeur nutritionnelle aura fortement réduit. Une mauvaise nouvelle pour les futurs astronautes qui ont besoin de nutriments lors de leurs missions. La Nasa est donc à la recherche de nouveaux moyens de conservation des aliments pour une mission martienne.

Les idées high-tech de cuisine dans l’espace

(© 21st Century Fox)

Pour éviter que la nourriture ne se détériore, la Nasa pourrait utiliser une stérilisation thermique assistée par pression. Cette méthode consiste à faire subir aux aliments une forte pression puis de les stériliser à basse température pour tuer tous les micro-organismes qui pourraient causer une détérioration de la nourriture. Autre option, celle de la stérilisation aux micro-ondes, qui a le même but : détruite les micro-organismes inutiles. Ces deux solutions permettraient d’augmenter la durée de vie des aliments.

Mais l’idée qui a le plus surpris est l’utilisation d’une imprimante 3D. Une pâte faite à partir d’eau, protéine et glucide en poudre serait une base pour des plats imprimés en 3D. En y ajoutant des vitamines, des saveurs, des couleurs ou encore de l’huile, cette pâte se transformera en véritables repas qui pourront répondre aux besoins et goûts de chaque astronaute. Ils pourront, par exemple, confectionner des pizzas, enfin, plutôt une pâte à pizza ultra-nutritive. Ou peut-être même des hamburgers.

Et qui sait, peut-être qu’un jour les astronautes feront pousser des légumes dans le sol de Mars. La réalité dépassera alors la fiction, n’est-ce pas Matt Damon ?