En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Unsplash

Une grave pénurie de beurre pourrait faire augmenter le prix des croissants

Depuis mai 2016, les prix du beurre s’envolent en raison d’une production de lait insuffisante.

Unsplash

Unsplash

La fédération des entreprises de boulangerie a pris la parole début juin pour dénoncer une crise majeure sur le marché du lait, qui, à terme, pourrait affecter le consommateur. Les éleveurs français sont réticents à produire du lait, qu’ils vendent à perte. Or, la crème du lait sert à fabriquer le beurre : les deux sont indissociables. Depuis un an, l’augmentation du prix du beurre a donc dépassé la barre des 100 %, une hausse inédite pour le secteur. Matthieu Labbe directeur général de la FEB s’inquiète : "Le prix du beurre, certes volatil, n’avait jamais atteint de tels sommets."

Le kouign-amann au prix du caviar

Mauvaise nouvelle donc pour les amateurs de croissants, composés à 25 % de beurre. Les entreprises de boulangeries, viennoiseries et pâtisserie le paient désormais deux fois plus cher qu’il y a un an et n’ont pas d’autres de choix que de réagir par la hausse du prix de vente. La fédération a ainsi lancé un appel dans un communiqué :

"La FEB en appelle à la responsabilité de tous les acteurs de la filière et notamment les acteurs de la grande distribution et de la restauration pour que les fabricants puissent rapidement répercuter dans leurs prix cette hausse. Les prix au consommateur des croissants, tartes, brioches… vont devoir augmenter sensiblement très rapidement."

Une forte demande venue des pays asiatiques

La pénurie de lait serait due à une forte demande aux États-Unis et dans les pays asiatiques, où les produits laitiers reprennent du galon. Suite aux nombreux scandales liés à l’huile de palme, les qualités nutritionnelles du beurre sont de plus en plus mises en avant par les industriels et recherchées par les consommateurs. La fédération a aussi lancé un appel à l’industrie du lait pour booster sa production de beurre et répondre du mieux possible à la demande, ce qui pourrait permettre de rétablir un prix convenable.