En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Jamie Oliver confie être agacé par les militants végans

Les fervents défenseurs de la cause animale auraient un vrai problème avec Jamie Oliver (et ses restaurants). Il réplique.

© Facebook de Jamie Oliver

Non pas que le chef prône la consommation de viande, mais il ne faut pas trop le titiller. Dans une interview accordée au Times, le célèbre Jamie Oliver reproche en effet aux militants végans de se borner à une certaine idéologie qui laisse peu de place à la créativité de la haute gastronomie. Et paradoxalement, pour lui, ce mode de vie ne fait pas avancer la société vers un mode de consommation plus responsable.

"Ils me haïssent parce que nous aimons travailler et parler de viande de qualité supérieure, dont je suis profondément passionné. Pour eux, il n’y a pas d’alternatives, alors que moi je veux faire bouger les choses."

Certains de ces militants avaient déjà pris pour cible son restaurant dans le passé, comme en mars dernier où ils avaient protesté à la suite d’un épisode de son émission Jamie & Jimmy’s Friday Night Feast où l’on voyait le chef boire du lait de vache devant les caméras.

"Oui, les végans m’agacent. Et pourtant, j’ai de la considération pour eux."

Les végans sont en effet difficiles à contenter pour les restaurateurs alors même qu’ils essayent de plus en plus de rester attentifs à leurs exigences. Jamie Oliver a par exemple monté sa propre association, baptisée Jamie’s Food Revolution, qui plaide notamment pour une meilleure nutrition infantile, lutte contre l’obésité ou encore contre le gaspillage alimentaire. Auparavant, le chef anglais conseillait même un régime végétarien ou végan plusieurs soirs dans la semaine pour des raisons économiques et environnementales.