En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

boucher-de-legumes

Les supermarchés Whole Foods créent un nouveau poste : boucher de légumes

Au cas où vous aviez besoin de payer quelqu'un pour faire votre boulot.

Entre les appareils à tout faire, les plats préparés et les services de livraison aux propositions toujours plus pointues, les motifs plus ou moins légitimes pour ne pas faire la cuisine sont déjà légion. À condition d'avoir le budget pour, n'importe qui peut se dispenser de passer derrière les fourneaux, ou au moins éviter d'avoir à y réaliser certaines tâches ingrates. Aux États-Unis, le nouveau service proposé par Whole Foods, la fameuse chaîne de supermarchés bio, abonde dans ce sens.

Dans un récent communiqué, relayé par Grub Street, le groupe a en effet annoncé la présence d'un "boucher de légumes" dans l'un de ses magasins new-yorkais. Amenez-lui vos carottes, vos concombres, vos artichauts ou vos betteraves, et il vous en fera des tranches, des dés, des émincés et des juliennes, pour à peine 1 dollar la livre (soit environ 95 centimes d'euro les 450 grammes).

Whole Foods, déjà complice de notre flemme

Un service qui a cependant reçu un accueil mitigé, d'autant plus que ce n'est pas la première fois que Whole Foods se veut complice de notre flemme. En mars dernier, une cliente s'était déjà indignée devant les oranges déjà pelées que les supermarchés vendaient dans des emballages en plastique. Certains apprécient tout de même la démarche, qu'ils justifient par le fait que dans les restaurants aussi certains commis sont chargés de tailler les légumes pour faciliter le travail des chefs.

"Au bout du compte, s’il faut que les gens fassent prédécouper leurs légumes pour qu’ils puissent se faire une place dans leurs menus, ainsi soit-il. C’est toujours mieux que de lésiner sur les ingrédients sains", conclut pour sa part la cheffe Kristina Preka, dans une tribune écrite pour Tasting Table.

À l'origine de ce concept de "boucher de légumes", on retrouve Eataly, une autre chaîne de magasins alimentaires, à mi-chemin entre l'épicerie et le restaurant italien. Il y a environ sept ans, le chef Mario Batali, copropriétaire du groupe, avait installé à ce poste Jennifer Rubell, une artiste spécialisée dans la bouffe qui lui avait soufflé l'idée sur le ton de l'humour. Au fil des années, de plus en plus d'Eataly ont fini par avoir leur propre boucher, certains étant même allés jusqu'à publier des livres sur la découpe des légumes. Plus de discrimination pour les végétariens au rayon boucherie.

ms-b-pommesdeterre-copy