En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

La Confédération de la boulangerie française veut faire entrer la baguette au patrimoine mondial de l’Unesco

La pizza napolitaine y a trouvé sa place, pourquoi pas notre bonne baguette nationale ?

Dominique Anract, président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF), a pour ambition de faire classer la baguette française au patrimoine mondial immatériel de l’humanité par l’Unesco.

Reçu par Emmanuel Macron lors d’une réception à l’Élysée ce vendredi après-midi, il compte bien profiter de l’occasion pour en parler avec le président. "Je vais demander au président de la République de soutenir notre démarche afin que la France puisse déposer un dossier à l’Unesco", a-t-il confié au Parisien.

Faire valoir une tradition

Le désir de Dominique Anract, lui-même fils de boulanger, est que le gouvernement le suive dans son projet pour valoriser un métier et un savoir-faire uniques. La baguette a d’ailleurs reçu dernièrement le prix du rayonnement gastronomique, décerné par un jury de Français vivant à l’étranger.

Les clichés évoquant la France à l’étranger sont assez répétitifs : le béret, la tour Eiffel, la baguette. Alors, cela semble tout à fait logique de faire reconnaître cette dernière internationalement, d’autant plus qu’il est difficile de trouver une bonne baguette dans d’autres pays.

Le verdict tombera dans l’année, et on espère que notre traditionnelle baguette sera reconnue à sa juste valeur.