En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

"Avocado hand" : quand la passion pour l’avocat devient dangereuse

Se couper la main en essayant de retirer le noyau d’un avocat pourrait bien être la blessure de l’année 2017. 

@swimmingbluesky (Instagram)

@swimmingbluesky (Instagram)

Les médecins ont enfin mis un nom sur cette blessure de plus en plus répandue :"avocado hand" ou la main de l’avocat. Selon le Times, dans les hôpitaux anglais de nombreux chefs amateurs se succèdent avec la même balafre à la main, résultat d’une tentative désespérée de retirer le noyau d’un avocat.

Témoin de ce phénomène, une association de chirurgiens britanniques met en garde contre le fruit le plus populaire des brunchs. Ils proposent d’alerter les consommateurs grâce à des étiquettes : "Nous ne voulons pas dissuader les gens d’en acheter mais je pense que les étiquettes d’avertissement sont un moyen efficace de faire face au problème."

 Les victimes se manifestent

En 2012, Meryl Streep était apparue un bandage à la main, première accidentée à médiatiser sa blessure. Depuis, la reconnaissance de cette malédiction est en marche. D’autres martyrs se sont empressés de partager leurs mauvaises expériences sur les réseaux sociaux avec les hashtags #avocadohand et #avocadoinjury.

L’art du découpage

Toasts, burgers, salades…, l’avocat sous toutes ses formes a envahi nos plats. Lors de la découpe, le noyau aurait tendance à faire déraper le couteau et, s’il est trop aiguisé, le coup peut être fatal pour votre pomme. Afin d'éviter un séjour aux urgences le dimanche matin, certains partagent leur méthode sur YouTube. Le site America’s Test Kitchen donne par exemple ses conseils en 4 étapes. À vos risques et périls.

À lire -> Pourquoi vous devriez réfléchir à deux fois avant de manger des avocats