En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

(© hardworkinghippy / flickr)

Ils créent une maison de retraite pour les poules pondeuses destinées à l'abattoir 

"Poule House" est un projet de refuge lancé sur Kiss Kiss Bank Bank afin de recueillir les poules pondeuses destinées à l'abattoir et leur offrir des jours heureux. 

PouleHouse offre aux poules une fin de vie heureuse from Alimentation Générale on Vimeo.

"Manger des œufs ça tue des poules" : vous ne le saviez peut-être pas, mais c'est pourtant la triste réalité qui se cache derrière le commerce des œufs, qu'ils soient issus de poules élevées en batterie ou en circuits bio. Alors que les poules ont une espérance de vie moyenne de 6 ans et peuvent vivre jusqu'à 10 ans, elles sont envoyées à l'abattoir à l'âge de 18 mois au grand maximum. La raison ? Leur rythme de ponte diminue passé cet âge, les rendant moins productives et donc moins rentables. Résultat : elles sont envoyées à "la réforme" (comprendre à l'abattoir). C'est ainsi que 100 millions de gallinacés sont tués chaque année en France pour produire des œufs.

Produire des œufs qui ne tuent pas les poules

Forts de ce constat franchement triste, pour ne pas dire révoltant, Fabien, Sébastien et Élodie ont décidé de créer "Poule House", une maison de préretraite pour ces poules qui continueront ainsi de pondre à leur rythme et fournir des œufs tout aussi délicieux. Actuellement à la recherche d'un terrain à la campagne, ils ont lancé leur projet sur la plate-forme de crowdfunding Kiss Kiss Bank Bank dans l'espoir de financer leur projet.

L'initiative permettrait ainsi de commercialiser des œufs issus d’un circuit d’élevage n’impliquant aucune souffrance animale. En effet, la Poule House s'engage à adopter des poules à des éleveurs bio et donc élevées en plein air et non pas dans des cages. La Poule House a pour l'instant atteint la moitié de ses objectifs et il vous reste encore plus d'un mois pour participer et recevoir en échange une boîte d’œufs bio garantis sans souffrance animale. Non, nous n’avons pas besoin de tuer des poules pour manger des œufs !