En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

17438047_234034663737447_6994892134650216448_n

Trump est si émoustillé par son gâteau au chocolat qu’il en oublie le nom du pays qu’il a bombardé

Donald Trump en était au dessert avec le président chinois quand il a décidé de lancer des missiles contre la Syrie. 

On a tous des bons souvenirs de bouffe et, parfois, quand on a vraiment trop kiffé, on se souvient plus d'un plat que d'une conversation. Mais ça ne devrait pas vraiment arriver a) quand on est président des États-Unis, b) quand la conversation en question concerne le bombardement d'un pays. Lors d'une interview avec Fox News, Donald Trump a fait l'éloge du gâteau chocolat qu'il a partagé avec Xi Jinping, le président chinois, mais il a confondu la Syrie et l'Irak...

"La plus belle part de gâteau au chocolat que vous avez jamais vue"

Les deux chefs d'état étaient en train de dîner à Mar-a-Lago, la résidence ultra-clinquante de Trump à Palm Beach, en Floride, quand on lui a demandé s'il était prêt à lancer les missiles sur la Syrie de Bachar Al-Assad. C'est ce moment qu'il raconte à la journaliste, tout excitée elle aussi. Le président américain rappelle alors trois fois en 2 minutes qu'ils étaient en train de manger un dessert, ou plus précisément "la plus belle part de gâteau au chocolat que vous avez jamais vue" (a priori la même que celle en photo, ci-dessus).

Selon lui, Xi Jinping appréciait. Et c'est là qu'il a eu le message de l'armée stipulant que tout était prêt pour lancer l'opération. Trump précise ainsi que "59 missiles étaient en direction de l'Irak" avant d'être repris par la journaliste et de répéter "en direction de la Syrie". Trump a donc fait savoir à son invité qu'il avait ordonné des frappes aériennes en Syrie : "On avait presque fini, on avait passé toute la journée à Palm Beach, je ne voulais pas qu'il rentre chez lui […] et qu'on lui dise : vous savez, le mec avec qui vous dîniez vient d’attaquer un pays." C'est sûr, ça lui aurait gâché le plaisir d'un si beau gâteau. 

À lire -> Sucez Donald Trump et envoyez directement de l'argent au planning familial