En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Manger ou geeker : il est temps de choisir

Dans certains restaurants, on confisque désormais les téléphones à table pour profiter pleinement du repas.

© Jacob Ufkes/Unsplash.

Les Français sont de plus en plus nombreux à assumer l’utilisation de leur téléphone portable à table. Selon une étude de Deloitte, près de 8 Français sur 10 disent utiliser leur smartphone pendant les repas pris en famille ou en compagnie d’amis. Or, nous savons tous qu’il est compliqué de maintenir une conversation animée autour de la choucroute familiale tout en actualisant en permanence son feed Instagram, Twitter, Snapchat ou autre réseau social dont la mission principale est de dissiper l’attention. Précisons que nous parlons évident du cas où le portable a sa batterie chargée à 100 %, sinon c’est trop facile.

Une des principales raisons de cette addiction est évidemment notre dépendance aux réseaux sociaux et cette fâcheuse tendance à immortaliser chaque minute de notre vie privée. Maintenant, c’est normal de prendre (ou perdre) le temps de photographier la nourriture sous toutes les coutures. Malheureusement, ce grand jeu est bien plus long qu’on ne le pense. On prend une dizaine de photos et une fois la grande gagnante sélectionnée, analysée et retouchée, elle sera évidemment postée sur les réseaux sociaux (Instagram pour ne pas le citer). Puis, vient ensuite le moment de vérifier que le buzz prend. Résultat : on mange froid et dans un silence de mort.

Ayant pris conscience du phénomène, certains se forcent alors à faire des digital detox. Interdire le téléphone à table pour rétablir le dialogue. Une méthode radicale mais qui a le mérite d’être efficace. Le Figaro est récemment parti à la rencontre des propriétaires du Petit jardin, un restaurant situé à Saint-Guilhem-le-Désert et où les écrans sont interdits. D’après Jean-Noël, le maître des lieux, son système "permet d’impliquer tout le restaurant et de créer des dialogues entre les tables. C’est une tradition en France de parler pendant les repas." En cas de non-respect des règles, les propriétaires se sont inspirés des règles du football : coups de sifflet, carton jaune ou carton rouge. Un système qui semble étrangement satisfaire les clients.

Il est temps d’apprendre à profiter d’un repas sans jeter un petit coup d’œil, même furtif, à ses notifications. L’écran nous détourne de l’action principale : manger.