En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Aux origines de la toute première livraison de pizza de l'histoire

Dès le moment où la reine Margherita a goûté à la pizza, ce plat n'a plus jamais été la chasse gardée des classes ouvrières italiennes.

© Flickr | jeffreyw

© Flickr | jeffreyw

En 2016 encore, la pizza figurait parmi les trois plats les plus commandés par les Français, avec les sushis et les burgers. Preuve que l'essor des applications type Deliveroo ou Uber Eats et l'immense variété de leurs catalogues de restos n'y changent rien : quand il est question de se faire livrer de la bouffe, on pense bien souvent à la pizza. Et pour cause, c'est l'histoire même de la spécialité napolitaine qui veut ça.

Au milieu du XIXe siècle, les différentes régions transalpines s'unissent en un royaume qui deviendra l'Italie telle qu'on la connaît aujourd'hui. Les trésors culinaires de chaque ville se diffusent alors plus librement dans tout le pays : on ne mange plus turinois, romain ou bolognais, on mange italien. Mais on ne mange toujours pas de pizza. Personne ne souhaite ingurgiter le fruit du mariage houleux entre une pâte à pain cuite au feu de bois et des restes de tomates et de fromage. Jusqu'en 1889, la pizza demeure un plat "de pauvres", réservé à la classe ouvrière de Naples.

Anoblie par la reine Margherita

C'est cette année que le roi Umberto et la reine Margherita se rendent pour la première fois dans le chef-lieu de la Campanie. À l'époque, ce séjour napolitain a pour but de s'attirer le soutien du peuple et de préserver l'union du royaume. Food & Wine raconte qu'un soir, le reine Margherita, lassée de la haute-gastronomie française qui lui était généralement servie, aurait demandé à ce qu'on lui prépare un mets typique de la région. On met alors le meilleur pizzaïolo de Naples sur le coup, Raffaele Esposito, propriétaire de la fameuse Pizzeria Brandi.

Il se lance dans trois recettes de pizza, dont une avec du basilic, de la mozzarella et de la tomate, pour reproduire les couleurs du drapeau de l'Italie. Les pizzas sont amenées par le chef en personne à une reine conquise, au point de donner son nom à l'une des recettes. C'est donc à la Pizzeria Brandi que l'on doit la délicieuse Margherita ainsi que le fait de pouvoir se la faire livrer directement chez soi. Et puisque ce site historique de la gastronomie italienne existe encore aujourd'hui, rien ne vous empêche d'aller leur témoigner votre gratitude pour tous les kilos superflus dont ils sont responsables.