En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

© Brooke Lark/Unsplash

Oxford met au point une appli qui vous recommande des plats selon votre humeur

L’université britannique d’Oxford a développé la prochaine application dont vous ne pourrez plus vous passer.

brooke-lark

© Brooke Lark/Unsplash

Que ce soit pour atténuer le stress d’un examen ou se consoler d’une peine de cœur, manger reste notre moyen le plus accessible de trouver du réconfort. On ne compte plus les fois ou les chips et le pot de Nutella restés au fond du placard ont été victimes de nos sautes d’humeur. Mais à partir d’aujourd’hui, plus question de se jeter sur le premier aliment venu. Grâce aux recherches de Charles Spence de l’université d’Oxford, nous serons bientôt en mesure de recevoir une nourriture adaptée à nos émotions de l’instant.

Le menu se dessine dans les lignes du visage

En collaboration avec le service de livraison à domicile Just Eat et le chef Ferran Adrià, le professeur Spence a mis au point l’application E-A-T (initiales de “Emotion-Analysis-Technology”). Le concept : identifier l’humeur exacte de l’utilisateur pour lui livrer un menu parfaitement adapté à ses besoins. Votre boss vous a encore une fois mis en rogne ? E-A-T saura apaiser votre colère avec quelques doses de chocolat noir et de noix, relaxantes car riches en magnésium.

Pour discerner avec tant de précision votre état d’esprit, l’application embarque avec elle un logiciel de reconnaissance faciale. E-A-T analyse les lignes du front, l’inclinaison des lèvres et des yeux avant de détecter la colère, la lassitude, la tristesse, l’inquiétude, la surprise ou la joie qui émane de votre visage.

L’impact réciproque des émotions et du goût

Selon Charles Spence, nos émotions affectent certains aspects sensoriels du goût, et c’est ce qui explique par exemple que nous sommes si peu enclins à manger en période de deuil. La nourriture n’a alors plus la même saveur que lors de nos jours heureux.

“Souvent, les gens ne sont pas capables de dire ce qu’ils ressentent ou ne savent pas ce dont ils ont besoin. On peut se sentir de mauvaise humeur, mais on ne sait pas toujours pourquoi. Il y a des preuves croissantes qui démontrent que l’humeur a un impact évident sur les goûts et les odeurs, et peut atténuer ou amplifier leurs effets. Mais l’inverse tend à se vérifier également”, justifie-t-il au Telegraph.

À Bristol, certains chanceux ont d’ores et déjà pu tester l’application lors d’un évènement organisé par Just Eat le 26 novembre. Et s’ils étaient “d’heureux” chanceux, les utilisateurs se voyaient suggérer un mezzé méditerranéen comprenant notamment des brochettes de poulet grillé et du pain pita, comme le rapporte The Lab.