En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Qu'est-ce que le pumpkin spice et pourquoi les Américains en sont fous

Quand l'automne arrive aux États-Unis, impossible de passer à côté du pumpkin spice.


Des chips au pumpkin spice, des céréales au pumpkin spice et même des coupes de cheveux au pumpkin spice. Sans exagérer, il y a une véritable obsession américaine pour ce mélange d'épices caractéristique de l'automne. À la base, le pumpkin spice, littéralement "épice citrouille", fait référence à la pumpkin pie, ou tarte à la citrouille, le dessert classique de Thanksgiving. Mais maintenant, ça va beaucoup, beaucoup plus loin...

Le pumpkin spice n'a aujourd'hui presque plus rien à voir ni avec cette tarte, ni même avec la citrouille à laquelle il doit son nom. Et c'est en grande partie grâce (ou à cause, selon la façon dont on voit les choses) à Starbucks. Il y a 13 ans, la chaîne de coffee shop lance le Pumpkin Spice Latte, une boisson aux ingrédients assez mystérieux qui rappellerait le goût de la fameuse tarte. C'est un succès immédiat. Depuis, Starbucks en a vendu 200 millions selon Forbes. Le "PSL", c'est son petit nom, est devenu indissociable de l'automne. Une obsession nationale au point qu'il a même son propre compte Twitter.

Des gâteaux aux baskets pumpkin spice

(© saucony)

(© Saucony)

Et bien sûr, les marques sautent sur l'occasion pour inventer chaque année de plus en plus de produits dérivés brandés "pumpkin spice", pour le meilleur et pour le pire : des céréales, des biscuits, des glaces, des sodas, de l'alcool, du houmous ou même des baskets ! Le mélange pumpkin spice est vendu partout aux États-Unis, donc tout est potentiellement "pumpkin spiceable". Un Canadien a même inventé un fromage au pumpkin spice latte avec du jus de citrouille, de la fève de tonka, du café et des épices !

Bien sûr, ce goût passionne autant qu'il énerve. Le comédien John Oliver s'y est attaqué en 2014 rappelant l'absurdité du nom pumpkin spice : "Il n'y a pas vraiment de citrouille dans le pumpkin spice latte, c'est un peu comme les gens qui se prennent pour des DJs, mais en fait, c'est juste qu'ils ont un iPad et son déjà allés à une soirée."

À la base, la pumpkin pie

unpeudeculture-copy

Avant le pumpkin spice, il y avait la pumpkin pie. Elle remonte à l'époque des pèlerins européens qui ont ramené les citrouilles avec eux dans le Nouveau Monde. Cette tarte est devenue aussi essentielle à Thanksgiving que la dinde à Noël. Avec le temps, les Américains en sont arrivés à la recette actuelle, pas très compliquée. Il suffit de mélanger de la purée de citrouille — ou de n'importe quelle courge, potiron ou butternut — avec des œufs, de la crème ou du lait, les épices et de faire cuire le tout avec une pâte à tarte.

Le pumpkin spice s'achète tout prêt dans les magasins américains, mais il n'est vraiment pas compliqué à réaliser à la maison. Pour l'obtenir, on mélange de la cannelle, du gingembre moulu, de la noix de muscade, du quatre épices et des clous de girofle moulus. Avec ça, on est prêt à "pumpkin spice everything", à l'ajouter à toutes les préparations pour leur donner un goût d'automne américain. Des pancakes, du porridge, des muffins et même des macarons