En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Wrap, sushis, nems : la folie de la nourriture roulée

Pourquoi avons-nous toujours envie de manger des trucs roulés ?

California rolls, wraps, rouleaux de printemps, nems, souvláki, ice rolls ou cinnamon roll… Il est évident que nous cultivons une vraie fascination pour toutes les spécialités culinaires roulées. Mais pourquoi ? Club Sandwich a mené l’enquête.

Pourquoi c’est bon ?

Un peu comme la pochette-surprise que tu voulais à tout prix à la boulangerie quand tu étais petit(e), la bouffe roulée donne tout de suite un petit côté mystérieux. Un savoureux mélange de moelleux, de croustillant et de garniture variée.

Même lorsque l’on sait ce qu’il y a dedans, on conserve un sentiment un peu excitant et nos papilles se concentrent pour accueillir les saveurs qui se cachent à l’intérieur. Le concept est simple, tout part d’une matière suffisamment flexible pour être fourrée puis roulée.

Les spécialités japonaises

Le riz pour tous les California rolls, makis et spring rolls de nos menus japonais. La cuisson spécifique du riz et l’algue ou la feuille de riz assurent la bonne tenue des bouchées.

Le pain, tout-terrain

Le pain est la star dans cette catégorie avec le wrap (qui veut littéralement dire "enrouler" en anglais). Venue des États-Unis, cette galette fine est souvent préparée avec des légumes et de la viande blanche. On retrouve ses homologues sud-américains, les fajitas et les burritos, plus souvent garnis de viande rouge hachée, d’oignons et de haricots.

Enfin, on n’oublie pas la version grecque : le souvláki. Ce plat se déguste sur le pouce dans un pain pita rempli de viande de porc et de légumes grillés.

La pâte, gourmande

La pâte est le dérivé du pain et propose plutôt des spécialités sucrées. Le king de la boulangerie, c’est le pain aux raisins. Aussi appelée escargot, cette viennoiserie en forme de spirale est composée d’une pâte feuilletée fourrée de crème pâtissière et sublimée par des raisins secs. Il existe pas mal de versions sucrées (pistache, chocolat, praliné) de cette merveille.

Autre gourmandise roulée, le cinnamon roll. C’est la recette scandinave qui fait l’unanimité. On valide ces petites brioches moelleuses à la cannelle et au sucre roux.

À mi-chemin entre une technique pliée et roulée, on a la viennoiserie bretonne, le kouign-amann, une pâte à pain recouverte de beurre et de sucre. Petite pensée pour les indémodables pain au chocolat et croissant, stars de nos petits-déjeuners qui eux aussi sont roulés.

La feuille, croustillante

Impossible de passer à côté des meilleures, la feuille de brick et la feuille de riz. On leur doit notamment les nems ou les rouleaux de printemps, best-sellers des restaurants asiatiques. La feuille de brick, elle, peut se vanter de sublimer les croustillants, bonbons salés et autres cigares souvent proposés au menu des restaurants en manque d’inspi.

Coup de cœur pour les boureks, spécialité d’Afrique du Nord, qui renferment une mixture au bœuf pimpée de coriandre par exemple, roulée puis frite dans une feuille de brick.

L’avocat, hors compétition

Comme souvent, l’avocat se démarque de ses concurrents car il sait tout faire. En plus d’être une star des menus japonais et d’Instagram, cet aliment se suffit à lui-même. Il peut être roulé en forme de fleur lorsqu’il est découpé en fines lamelles. Tapez #avocadoflower sur Instagram et admirez.

Les ice rolls

Dans un autre registre, la crème glacée s’est renouvelée l’été dernier en débarquant en version roulée. IceRoll a eu la bonne idée de proposer de la crème glacée sous forme de rouleaux, façonnés sur une plaque à -30 °C. Vous pouvez tester un peu partout en France : checkez la liste des points de vente ici. On valide l’initiative.

Où manger roulé ?

Si vous avez suivi, vous avez compris que vous pouvez commander une spécialité roulée dans à peu près tous les restaurants asiatiques. À part ça, l’ambitieux restaurant Rroll s’est positionné sur le créneau du roll. Ce salon de thé parisien est entièrement dédié aux petits pains briochés roulés. Chaque jour, huit recettes différentes salées ou sucrées sont proposées.

Rroll, 3 rue Francœur, Paris XVIII

Pour tester le souvláki, c’est chez Filakia que ça se passe pour un bon mix franco-grec, façon street food et option gourmet. Le restaurant propose une carte simple et efficace et a deux adresses à Paris.

Filakia, 9 rue Mandar, Paris II – 31 rue Linné, Paris V

Autre adresse qui pèse dans le roll game, la boulangerie parisienne Du Pain et des idées. C’est là-bas que vous mangerez les meilleurs escargots de votre vie. Aux raisins, à la pistache, au chocolat ou à la praline rose, ces roulés sont tout simplement irrésistibles.

Du Pain et des idées, 34 rue Yves-Toudic, Paris X

Un lexique adapté

Pour adapter votre vocabulaire à la situation, n’hésitez pas à placer l’une de ces expressions bien senties. C’est cadeau.

  • "Roulé sous les aisselles" : depuis le film culte Le Père Noël est une ordure et les doubitchous de monsieur Preskovic, on dit d’un travail mal fait qu’il est roulé sous les aisselles.
  • "C’est à se rouler par terre" : c’est très drôle, très amusant.
  • "Rouler sous la table" : être complètement ivre.
  • "Rouler dans la farine" : duper quelqu’un, lui mentir.

En tout cas, vous voyez : vous avez déjà tous mangé un truc roulé. Coïncidence ? On ne pense pas. Reste à savoir quel est le roll de votre vie.