Brand

Comment cultiver les fruits et légumes issus de vos courses

On vous donne enfin la solution pour avoir des produits frais à portée de main dans votre cuisine.

Ça vous dirait de consommer responsable tout en développant la tonalité verte de votre paluche ? Par un stage en permaculture ? Le rachat d’une ferme en Lozère ?
Que nenni, tout se déroule entre votre appart et le supermarché du coin.

Saviez-vous que dans votre studio, il était possible de faire pousser un tas d’herbes aromatiques et de plantes potagères, juste avec deux-trois astuces, un peu de flotte du robinet, et quelques pincées de patience ? Alors comment ça se passe au juste ? Konbini et Carrefour vous donnent la marche à suivre.

Publicité

Première étape (indispensable) : Rendez-vous au supermarché pour acheter la première volée de légumes : ail, gingembre, poireau, avocat, basilic… Ne cherchez pas des graines ou des boutures, non non, achetez exactement les mêmes produits que d’habitude.

Seconde étape : Place à présent au miracle de la vie, la botanique et la démultiplication de vos courses.

Voyons ça en détail :

Publicité

Les plantes aromatiques

(© Getty - Ryan McVay)

Coriandre, basilic, citronnelle… Ces plantes agrémentent à merveille salades, soupes, currys, ou plats de pâtes ou en sauce… et de surcroît se bouturent assez facilement. Il vous suffira donc de garder quelques belles tiges, d’en placer les pieds dans un verre d’eau, lequel vous exposerez au soleil. Comptez deux semaines, et vous verrez apparaître les premières racines. Vous pouvez ensuite les mettre en terre dans du compost, cultivez votre herbe, et égayez vos plats de couleurs et de saveurs.

L’avocat

Ça, c’est un classique ! Qui, étant gamin, n’a pas fait végéter un noyau d’avocat dans le fond d’un ramequin à l’eau saumâtre ?

Publicité

La vraie méthode est la suivante : extraire l’organe nucléaire, y planter trois cure-dents sur le même radian, et ce de manière à pouvoir le faire reposer à moitié dans un verre d’eau (la partie pointue du noyau doit être orientée vers le haut). Gardez un œil et renouvelez le liquide qui doit rester propre et au même niveau. Placez au soleil et si possible dans une pièce chaude. Lorsqu’un bourgeon et des racines apparaîtront, vous pourrez alors empoter votre noyau. Ce procédé s’appelle la stratification. Comptez tout de même quelques mois et une attention particulière avant de voir l’avocatier éclore.

Le gingembre

Il peut toujours s’avérer utile d’avoir un aphrodisiaque à portée de main. Penchez-vous alors sur la culture du gingembre. Cette racine peut se ramifier en suivant le même procédé que pour l’avocat ou alors en plaçant directement le tubercule en terre. Armez-vous de patience et vous verrez grandir une plante, des fleurs et, après 8 à 10 mois, vous pourrez même vous en couper des rondelles.

Les liliacées

(© Getty - Kryssia Campos)

Publicité

C’est quoi ce machin ? Ce terme désigne la famille des plantes à bulbe. On y retrouve l’oignon, l’ail, l’échalote, ou le poireau. Et même la ciboulette. Bref ces légumes au goût parfois acre, qui font piquer les yeux et les narines, mais aux propriétés médicinales reconnues partout dans le monde (notamment l’ail !). Et bonne nouvelle, ça repousse aussi en indoor.

Concernant l’oignon nouveau ou le poireau, consommez la partie haute du légume et gardez la base du bulbe sur environ 3 centimètres. Vous pouvez ensuite la placer dans un verre d’eau, les racines à tremper.

L’oignon vert présente certainement les meilleurs résultats, puisqu’au bout d’une semaine, vous verrez déjà la plante repousser, et vous pourrez la ponctionner à nouveau.

Pour l’ail, une autre technique s’impose. Sélectionnez une belle dent sur la gousse et enfoncez-la dans un pot à quelques centimètres sous terre. Arrosez-la une fois par semaine et donnez-lui du soleil. Vous observerez alors une pousse verte se frayer un chemin à la surface.

Si, par hasard, vous retrouvez une dent abandonnée qui a déjà initié sa germination, alors c’est le moment de tester vos aptitudes de botaniste.

Après que la plante a poussé, il vous faudra alors la déterrer et… oh miracle… en lieu et place de la dent, vous trouverez une gousse entière. La petite souris n’a qu’à bien se tenir. Verte ou pas verte.

La laitue et les salades

(© Getty - Jupiterimages)

Lors de la découpe de votre laitue, veillez à garder sa base, sur environ 5-6 centimètres. Immergez à moitié le cœur de votre salade dans un verre d’eau, et réservez au soleil. Après quelques semaines, des feuilles auront repoussé. Vous pouvez alors les couper, et rebelote. Ça marche à l’infini.

Pour de meilleurs résultats, vous pouvez la mettre en terre lorsque les premiers bourgeons apparaissent, et par la suite l’abreuver régulièrement.

Cette technique est aussi applicable au chou chinois, au fenouil ou même au céleri.

Troisième étape : récoltez, assaisonnez, dévorez !

Alors voilà, si vous voulez jouer les apprentis sorciers tout en mangeant sain, faites repousser vos légumes et transformez vos déchets en substance de vie.

Grâce à ce guide, à vous le bio locavore, les goûts vrais et surtout la satisfaction de consommer ce qu’on a soi-même cultivé.

Par Carrefour, publié le 07/12/2018

Copié