Par Robin Panfili

Pendant quelques jours, Julia Sammut lâche les rênes de son établissement, histoire de montrer aux Parisiens de quel bois on se chauffe au bord de la Méditerranée.

Julia Sammut chez Merci. (© Jérôme Galland)

Soyez vifs, car elle ne restera pas longtemps. Pendant dix jours, du 8 au 18 novembre, la cantine de Merci accueille la cheffe et pétillante épicière marseillaise Julia Sammut. Une collaboration qui aura pour mission de mettre en avant non seulement l’imagination de cette dernière aux fourneaux, mais également une large sélection de produits locaux.

Julia Sammut n’est d’ailleurs pas montée de Marseille les mains vides. Dans ses valises : un boulgour de Maussane-les-Alpilles (qu’elle revisite en taboulé), grenades et vinaigre de grenade, loukoums de la pâtisserie orientale et familiale Journo, olives taggiasche confites à l’huile d’olive, moutarde au miel, citronnade catalane, anchois fumés, huile d’olive fruitée noire des Alpilles, mozzarella tressée…

Le soleil dans l’assiette

Pour le repas de lancement, elle avait préparé un petit festin : fricassé tunisien dans sa version hivernale (avec carottes multicolores à la place des tomates), mozzarella tressée (servie sur un lit de cédrat, de puntarella et d’un ail blanchi sept fois), des moules Istanbul généreuses (garnies au boulgour, raisins et aneth), chou-fleur ballon (avec sa croûte origan, fromage grec, olives de Kalamata et câpres), polpette de bœuf. En dessert : une salade de fruit (coings et grenades) et la fameuse torta de queso espagnole. Cerise sur le gâteau : du gorgonzola servi "à la cuillère" pour clôturer le repas.

Voici, juste pour vous mettre l’eau à la bouche, un petit aperçu des moules Istanbul.

Les moules Istanbul. (© Club Sandwich)

Julia Sammut et sa torta de queso. (© Club Sandwich)

Qui ? Julia Sammut en résidence à Paris.
Où ? La cantine de Merci - 111 boulevard Beaumarchais (Paris).
Quand ? Du 8 au 18 novembre 2019.