Cet artiste transforme les bonbons de notre enfance en œuvres d’art

Quand art contemporain rime avec gourmandise.

Ancien travailleur dans l’aéronautique aux États-Unis, Kevin Champeny est aujourd’hui devenu artiste. Sa spécialité ? Des sculptures et des tableaux faits à partir de petits objets du quotidien – des jouets, des pilules mais aussi des bonbons – utilisés pour élaborer des mosaïques colorées.

Publicité

Gummy Obsession

Publicité

En 2018, lors du Adobe MAX Show de Los Angeles, il a présenté une nouvelle œuvre appétissante du nom de Gummy Obsession. Un ourson de plusieurs mètres de haut représentant le célèbre "Ours d’or" d’Haribo, lui-même composé de 15 000 petits oursons de toutes les couleurs fabriqués en uréthane. L’installation peut même être allumée grâce à un système électrique intégré dans le ventre de maman ours.

Une interrogation sur l’illusion

L’artiste révèle à Atlas Obscura avoir supplié le public de ne pas essayer de manger les bonbons, son fils lui-même ayant tenté l’expérience étant petit. Avec ces œuvres qui semblent comestibles mais sont loin de l’être, son but est de semer le doute chez le spectateur et de l’amener à se questionner face à ce qu’il observe.

Publicité

"Le fait que la gélatine ne soit pas réelle a forcé les gens à défier leurs sens, à remettre en question ce qu’ils voyaient."

Dans A Rose by any Other Name ou Up Up & Away, on se demande si les friandises sont réelles, et dans An Apple a Day, où les bonbons sont semblables à des pixels de photographies, l’illusion est palpable et dépend de la distance avec laquelle l’œuvre est perçue.

Publicité

Par Claire Verriele, publié le 21/02/2019

Copié

Pour vous :