© Jean Imbert via Instagram

Et le chef de l'année de GQ est... Jean Imbert

Le chef français Jean Imbert succède à Pierre Gagnaire ou encore Alain Ducasse.

Depuis quelques années, le nom de Jean Imbert est partout. À la télévision, à la radio, dans les librairies, dans la presse spécialisée, sur les réseaux sociaux... Pour autant, lui n’a jamais vraiment quitté les fourneaux. À 38 ans, celui qui a récemment transformé son Acajou en Mamie, restaurant qui met à l’honneur les recettes familiales et un brin nostalgiques de sa grand-mère Nicole Imbert, vient d’être nommé chef de l’année par le magazine GQ, succédant ainsi à Guillaume Sanchez.

"Quand je décide d’être cuisinier, c’est plus un hobby qu’un métier. Je donne tout, je m’engage à fond, sinon je choisis une autre voie, a-t-il confié au magazine, assurant qu’il a, malgré toutes ses occupations, encore le temps de cuisiner. Je ne vais pas mentir, je n’épluche pas les carottes le matin et ça fait longtemps que je n’ai pas désarêté un poisson. Mais cuisiner, oui ; goûter, me projeter dans un plat, choisir une vaisselle…"

Publicité

Publicité

Le 27 novembre, le chef a récupéré son prix à l’hôtel de Crillon, pas peu fier du nouveau titre qui venait de lui être décerné. "Trop cool de succéder à des chefs aussi prestigieux que Ducasse, Gagnaire ou Alléno comme chef de l’année GQ. C’est l’occasion de laisser mes joggings au placard", a-t-il écrit dans la foulée sur son compte Instagram.

Par Club Sandwich, publié le 27/11/2019

Copié

Pour vous :