Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux, spécial Top Chef épisode 5

Des enfants, une cuisine Futuroscope et l'étau qui se resserre.

Nouvelle semaine, nouvelle étape dans l’aventure Top Chef. Les candidats ont eu droit à l’épreuve des enfants cette semaine, mais pas n’importe quels enfants. Enfin, ils ont dû se frotter aux exigences du chef français installé à Shanghai dans un restaurant à l’adresse inconnue, Paul Pairet. C’est parti.

Première épreuve : les enfants de MOF

Les candidats redoutent souvent cette épreuve, à raison. Mais cette année, la mission était un poil plus complexe que les autres saisons : les kids pour qui il fallait revisiter les fraises au sucre étant des fils et filles… de meilleurs ouvriers de France – soit la crème de la crème de la gastronomie française.

Publicité

Publicité

Deuxième épreuve : les assiettes miroir de tomate-mozzarella

Sur le papier, l’épreuve et le challenge que représente l’idée d’assiettes miroir sucré-salé faisaient très envie. On s’est finalement retrouvés avec une épreuve assez superficielle, bling-bling, symbole d’une cuisine spectacle bien loin de la transmission. Et si Paul Pairet était finalement le Philipp Plein de la food ? La question est posée.

Publicité

Publicité

Le vainqueur ? Damien (mérité).

Dernière chance : le rouget

Maël (oui, encore, et malgré une bonne prestation en deuxième épreuve) et Merouan s’affrontent dans une épreuve autour du poisson. Le moins que l’on puisse, c’est que cela fait débat. Et on ne veut pas spoiler, mais il y a eu un souci au niveau des plaques vitrocéramiques, non ?

On se retrouve la semaine pro chez Philou et dans la boîte noire.

Par Club Sandwich, publié le 07/03/2019

Copié

Pour vous :