© Pasta World Championship

Le nouveau champion du monde des pâtes est japonais et voici le plat qui l'a fait gagner

Il est jeune, il est passé par les cuisines de chez Guy Savoy et, désormais, il ramène la coupe à la maison.

Après Yoshi Yamada en 2012, c’est une nouvelle fois un chef japonais qui vient de remporter haut la main le championnat du monde des pâtes, organisé cette année à Paris. Le jeune prodige Keita Yuge, notamment passé par les cuisines du chef triplement étoilé Guy Savoy, était opposé à treize autres chef·fe·s venu·e·s des quatre coins de la planète, tous et toutes âgé·e·s de moins de 35 ans.

Habitué du concours et déjà finaliste en 2017, Keita Huge s’est distingué grâce à une recette audacieuse et peu conventionnelle : des penne au gorgonzola et huitres aux accents japonais, accompagnés d’une infusion dont lui seul a le secret réalisée à partir de saké, sansho et yuzu.

Publicité

© Pasta World Championship

Une recette unique

Prenant de court le jury et le public, le chef japonais a choisi de servir son plat dans un bol plutôt que sur une assiette. Une manière pour lui d’exprimer au mieux son savant mélange et de conserver une cuisson optimale des pâtes. C’est, semble-t-il, ce qui a fait pencher la balance de son côté, le jury saluant une belle prise de risque et l’expression réussie d’un "lien entre l’Orient et l’Occident".

Cette année, le jury était composé du chef italien Davide Oldani, du chef Simone Zanoni (Le George), de la cheffe française Amandine Chaignot (Pouliche), de l’architecte et designeuse italienne Paola Navone, et enfin de la photographe culinaire australienne Ashley Alexander.

Publicité

© Pasta World Championship

À lire aussi : On a assisté au championnat du monde des pâtes, voici notre histoire

Par Club Sandwich, publié le 14/10/2019

Copié

Pour vous :