Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux, spécial Top Chef épisode 2

Un Frédéric Anton qui adore tout, des choux de Bruxelles qui gagnent enfin un truc et notre chouchou Alexia en dernière chance.

La semaine dernière, c’était l’entraînement, les étirements avant le cours de cardio intensif, l’apéro avant l’apéro. Ce mercredi, on a eu le droit au premier "vrai" épisode de la nouvelle saison de Top Chef, brigades constituées contre brigades constituées, un premier plongeon dans la compétition, à la découverte des personnalités qui vont nous faire vibrer (ou rager) pendant un trimestre tous les mercredis soir.

#1. Trio de légumes chez Frédéric Anton

La première épreuve – en brigade, mais où chaque candidat y va de son plat pour créer un plateau en trois services avec un légume imposé – se joue chez Frédéric Anton, chef trois étoiles pour la première fois de passage chez Top Chef (normal, il était précédemment juré chez les concurrents de MasterChef). Le bonhomme met tout le monde à terre avec une recette de cèpes à lécher ton écran.

Publicité

Chou de Bruxelles, potiron, céleri et artichaut… On démarre la saison avec des cauchemars de cantine à revisiter. Et Hélène Darroze nous lâche la première perle de l’émission.

Publicité

Tous les plats sont beaux, ce qui n’empêche pas Florian de proposer de mettre une balayette à Frédéric Anton, pour qu’il évite de voir le champ de bataille qu’est devenu le plan de travail de son collègue Ibrahim.

Au bout du compte, tout le monde s’en sort avec les honneurs, et c’est la team de Piège qui se qualifie direct – à la semaine prochaine pour le show de Merouane. Et on signale enfin une victoire pour la Belgique avec les choux de Bruxelles.

Publicité

#2. De la terre et de la mer (ou pourquoi les millennials ne vont plus au ski)

La seconde épreuve de l’émission invite les chefs Donckele et Renaut. Les équipes sont recomposées en teams de deux, avec des cuisiniers se retrouvant en solo – ce qui enverra la prometteuse Alexia en dernière chance, malgré une assiette irréprochable. Entre mélanges improbables et belles réussites, on commence à voir le niveau élevé de la compétition (en dépit de quelques vannes graveleuses).

Publicité

Et on adore toujours les pastilles "confessionnal".

#3. Ananas-gate

Maël, Alexia et Marie-Victorine en dernière chance avec le thème le plus claqué de l’histoire de Top Chef : les fruits exotiques. Maël, le benjamin de la compét', qui a sans doute regardé plus d’épisodes de Bob L’Éponge que les autres, s’en sort en déguisant un simple ananas en hérisson. Marie-Victorine, elle, passe une heure à découper un avocat et y ajoute des couteaux à la coco, tandis qu’Alexia sauve la baraque avec un ananas flambé. C’est Marie-Victorine qui quitte le concours, après une énième page de pub.

Et cette fois, on a pu passer une nuit décente.

Par Club Sandwich, publié le 14/02/2019

Copié

Pour vous :