Japanese traditional confectionery cake wagashi served on plate

Les wagashi, ces petites pâtisseries japonaises qui fleurissent sur Instagram

Un peu de raffinement dans ce monde de brutes.

(© Getty Images)

Adieu les fruits déguisés trop sucrés et leur pâte d’amande rose layette, place aux wagashi, des mini-pâtisseries japonaises tellement colorées et délicates qu’on oserait à peine les manger.

Publicité

Les pâtisseries traditionnelles de la cérémonie du thé

Publicité

Lors de la cérémonie du thé, pause sacrée au japon, on accompagne son thé vert d’une petite pâtisserie ou d’un bonbon du nom de wagashi, "wa" signifiant japonais et "gashi" pâtisserie, en opposition aux yogashi, d’origine étrangère, selon Vivre le Japon. À base de haricots rouges, d’agar-agar ou de farine de riz, ils se déclinent sous différentes formes, comme les moshi ou les yokan.

Traditionnellement, ces petites douceurs représentent les quatre saisons et célèbrent la beauté de la flore. Les wagashi varient selon les événements de l’année mais aussi selon les régions japonaises et, lors de la floraison des cerisiers, appelée sakura, ils sont façonnés en l’honneur de ce spectacle offert par dame nature.

Publicité

Petit florilège

Publicité

Faisant appel aux cinq sens, à la créativité et à beaucoup de minutie, ces petits bijoux sucrés se dégustent (littéralement) en une bouchée.

Pour en déguster à Paris, c’est par ici.

Par Claire Verriele, publié le 28/01/2019

Copié

Pour vous :