Pourquoi vous devez absolument regarder l’épisode de Chef’s Table sur Sean Brock

Haricots, transmission et dépression.

En juillet 2017, le New York Times donnait la parole à Sean Brock qui se livrait sur son passage par la case rehab, pour mieux se reconstruire. Le chef, chassant ses démons dans le bourbon suite à une longue maladie neuromusculaire affectant sa vision, revenait sur le devant de la scène, plus humble et prêt à reprendre sa place de pilier de la cuisine du sud des États-Unis.

(© Netflix)

Publicité

Alors, quand on a su qu’un épisode de la nouvelle saison de Chef’s Table serait consacré à Sean et son univers, l’attente était grande tant la série documentaire de Netflix sait capturer l’histoire et les instants. Et le résultat est captivant. Marquée par les stigmates d’un Sud à l’histoire chargée, où les identités n’avaient jamais pu forcément se marier, l’histoire du petit gars né dans un coin de campagne du sud de la Virginie, dont la jeunesse a été sauvée par le potager de sa grand-mère, est certes rugueuse, mais réserve ses moments de grâce.

Une synthèse des cuisines du Sud

Installé aujourd’hui à Charleston en Caroline du Sud, mais ayant bourlingué entre la Virginie et la Géorgie, le chef propose une synthèse de cuisines sourcées dans les cultures ayant marqué ces territoires. De cet héritage sensible et complexe, marqué par l’esclavage et les vagues d’immigration successives, il a su faire une force. Il réinvente par exemple la culture de haricots oubliés, chacun portant le nom d’un aïeul, d’un lieu ou d’un souvenir. Et pour chacun des légumes, des grains ou chacune des herbes, Sean y va de son interprétation, de son hommage à un arbre généalogique de la région, fouillant dans la mémoire collective pour redonner une identité à des éléments d’une cuisine parfois jugée simpliste ou trop dense.

Renaissance et muscle car

(© Netflix)

Publicité

Avec des gestes précis, hérités de sa grand-mère, et sa capacité à tout préserver, d’abord par contrainte et aujourd’hui par envie, Sean, remis sur pied, n’oublie pas ses démons : la peur de devenir aveugle, qui l’a poussé à s’acoquiner trop fort avec ses bourbons, et la crainte de se tuer à la tâche. Aux commandes de sa vie, il avance, plus lentement mais sans oublier sa fougue, et continue à marcher dans les pas de ses ancêtres. Au volant de son muscle car, dans les campagnes du Sud, il file direction l’ouverture de son prochain restaurant à Nashville.

Quoi ? L’épisode de Chef’s Table sur Sean Brock.
Où ? Sur Netflix.

Par Pharrell Arot, publié le 06/03/2019

Copié

Pour vous :