© World’s 50 Best

Le 50 Best, meilleur classement de restos du monde, change ses règles et relance le suspense

De quoi pimenter un peu plus le concours.

© World’s 50 Best

C’est une petite révolution dans l’univers des classements de restaurants. Le World’s 50 Best Restaurants, ou "50 Best", l’un des concours les plus prestigieux en la matière, vient d’annoncer qu’il allait finalement faire évoluer son barème de notation, sa procédure de vote et son mode de classement. Un changement qui s’imposait de lui-même, notent nos confrères de Food & Sens. "Ce classement perdait de son intérêt. Ne pouvant pas déclasser les Redzepi, Bottura, Roca, Humm qui squattent la première place depuis plusieurs années, il n’y avait plus aucun suspense".

Publicité

Une ligue fermée

Publicité

Pour remédier à ça, le 50 Best va inaugurer une ligue fermée des restaurants déjà nommés à la première place du classement, afin de créer une nouvelle dynamique et de voir d’autres visages. On y retrouvera les sept établissements couronnés lors des dix-sept précédents événements : El Bulli (2002, 2006, 2007, 2008 et 2009), The French Laundry (2003 et 2004), The Fat Duck (2005), El Celler de Can Roca (2013 et 2015), Noma (2010, 2011, 2012 et 2014), l’Osteria Francescana (2016 et 2018) et l’Eleven Madison Park (2017).

Ces restaurants n’auront plus le droit de concourir dans le classement traditionnel. À noter que la nouvelle formule de Noma, Noma 2.0, sera bel et bien éligible au concours général. Par ailleurs, le classement a également pris des mesures de parité homme-femme dans son panel de votants, constitué de chefs, critiques gastronomiques et gastronomes. Le jury comptera désormais plus de 500 femmes. Rendez-vous en juin pour le prochain classement.

Par Robin Panfili, publié le 21/01/2019

Copié

Pour vous :