© Getty Images

Avec Supu, le chef triplement étoilé Guy Savoy se lance dans les ramen

Un ramen traditionnel japonais à prix doux et des produits d'excellence français : qui dit mieux ?

Alors que la presse annonçait la probable vente des Bouquinistes, le chef triplement étoilé et propriétaire des lieux Guy Savoy est resté muet. Un mystérieux silence qui cachait, en réalité, un projet bien ficelé : l’ouverture d’une cantine à ramen en lieu et place de ce bistrot moderne des quais de Seine.

Chez Supu Ramen, donc, place à un hommage à la cuisine japonaise traditionnelle. Malgré la proximité avec l’hôtel de la Monnaie et l’emplacement on ne peut plus touristique, cette nouvelle table proposera des prix raisonnables pour ses ramen "authentiques et poétiques" (bouillon de volaille, dashi ou de bœuf), vendus entre 13,80 euros et 17,80 euros.

Publicité

Si les recettes respecteront évidemment la préparation traditionnelle du plat, les produits proviendront, eux, d’Île-de-France : un porc francilien nourri aux graines de lin et des nouilles élaborées à partir de farines de blé bio du moulin de Brasseuil dans les Yvelines.

Supu Ramen
53 quai des Grands Augustins (Paris, VIe)

Publicité

Par Robin Panfili, publié le 18/09/2019

Copié

Pour vous :