© Novaxia

Terminus, le projet qui veut transformer une station de métro abandonnée en resto

Un restaurant dans une station de métro fantôme à Paris ?

© Novaxia

Manger dans le métro ? On a vu plus agréable, même si certains franchement téméraires parviennent à s’enfiler un sandwich en coup de vent sur leur strapontin. En mai dernier, une vidéo de cinq amis dégustant tranquillement une raclette dans le métro a fait causer l’Internet. Une idée qui n’est peut-être pas si saugrenue que ça si on en croit l’arrivée du Terminus, un restaurant sous-terrain logé dans une station de métro.

Publicité

Le résultat d’un concours inspirant

Publicité

Ce futur restaurant est le fruit du projet Réinventer Paris II lancé par la Mairie de Paris, concours qui vise à réhabiliter des lieux abandonnés de la capitale. Parmi eux, la station Croix-Rouge de la ligne 10 entre les arrêts Sèvres-Babylone et Mabillon dans le sixième arrondissement, fermée au public depuis 1939. Le lieu avait fait depuis le bonheur de certains artistes : dans les années 1980, elle s’est vue ornée d’un décor de plage suite à un concours organisé par la RATP. Plus tard, en 2007, la station s’est changée en lieu coquin pour promouvoir une exposition de la BNF. Cependant, aucun projet durable de réhabilitation n’avait été initié.

C’est en passe de changer grâce au groupe Novaxia qui a remporté l’appel d’offres le 15 janvier dernier et compte redonner vie à cette station en proposant d’y construire un lieu de culture culinaire appelé Le Terminus.

L’équipe en charge du projet nous explique que cette opportunité était unique – de par le lieu et son histoire – et relevait du challenge : "La station est plus qu’une station de métro, c’est aussi un emplacement au cœur de Paris dans le quartier de Saint-Germain-des-Près." De plus, il bénéficie d’une configuration hors norme : "C’est très compliqué d’aménager ce type d’endroit de par la complexité technique."

Publicité

Les futurs comptoirs. (© Novaxia)

Un restaurant mais pas que

Pourquoi un restaurant ? La cheffe de projet nous explique que le but est de ressusciter le lieu, "y installer […] des usages déroutants". Et quoi de mieux pour ça qu’un restaurant, soit un lieu de partage ? Le groupe nous confie également vouloir mettre en valeur une partie du patrimoine souvent oubliée. Le métro est en effet un lieu de passage mais qui fait partie intégrante de l’histoire de la ville et du quotidien des Parisiens.

À la station Croix-Rouge, on trouvera sur le premier quai 14 comptoirs où on pourra acheter des produits locaux en provenance de toute la région Île-de-France pour valoriser le circuit court. Le design sera lui aussi pensé par des artisans franciliens. Sur le quai d’en face, ces mêmes produits seront "sublimés" dans un lieu de restauration qui comprendra une cuisine ouverte. Ils seront cuisinés par des chefs et notamment les étudiants chefs de l’école Ferrandi, située à proximité. C’est donc tout un projet de culture culinaire qui va voir le jour.

Publicité

Visuel du futur restaurant. (© Novaxia)

La ligne 10 passe encore par la station sans s’y arrêter, mais on nous rassure : il n’y aura pas de nuisance sonore. Le but est de proposer un environnement unique qui donnera lieu à une expérience hors du commun. Un train "fantôme", donc, qui passera comme pour évoquer le temps qui s’écoule. Le projet a également la volonté de garder l’âme de la station de métro – carrelage, panneau de la station, publicités – pour maintenir l’atmosphère de ce lieu si spécial tout en lui redonnant vie : "Le métro devient alors une œuvre d’art."

Si ce n’est qu’en 2021 que le projet verra le jour (9 mètres sous terre), "Le Terminus viendra à vous bien avant", nous assure l’équipe. Une initiative à suivre de près.

Par Claire Verriele, publié le 21/01/2019

Copié

Pour vous :