© Black Palms (via Instragram)

featuredImage

Cet artiste tague des centaines d’œufs au plat dans les rues de Los Angeles

Une véritable chasse aux œufs urbaine.

Un étrange phénomène opère dans les rues de Los Angeles : des tags d’œufs au plat fleurissent dans différents lieux de la ville. À peine perceptibles pour un esprit préoccupé, ils apparaissent à ceux qui sont attentifs aux détails.

Ces œuvres sont la signature de Black Palms, un artiste de street art dont personne – à part un journaliste de chez Eater LAne connaît la véritable identité. Il agit de nuit pour qu’au petit matin de nouveaux œufs ornent les murs comme un cadeau de petit-déjeuner aux habitants de la Cité des anges.

Free The Eggs

Les œufs tracés par le Black Palms sont invariablement blancs avec un "jaune" de couleur rouge car, selon lui, "les œufs fertilisés sont souvent rouges", et on en trouve de toutes les tailles et sur tous les supports urbains possibles : façades de buildings, affiches publicitaires, boîtes aux lettres, tuyaux, lampadaires, murs, trottoirs ou encore sur des tables de restaurants en plein air. Certains sont positionnés proches de célèbres bâtiments comme le gros spécimen présent devant le musée d’Art contemporain mais ou encore ceux aux alentours du Walt Disney Concert Hall.

"Parfois mes choix de position sont faits pour créer une interaction particulière, une juxtaposition ou une incitation, mais parfois je le mets simplement là où je pense que les enfants les trouveront", explique l’artiste.

Ses egg tags se comptent par milliers, au-delà des frontières de la ville qui reste son terrain de prédilection, et même du pays. On trouve des œufs cachés dans les rues d’Atlanta, où un de ses œufs apparaît même dans une série télévisée, mais aussi de Charlotte, Pittsburgh, New York, Buffalo, San Francisco, Tucson, Honolulu et Londres selon Eater LA qui a pu interviewer l’artiste en toute discrétion.

L’œuf, un symbole familier

Black Palms explique être obsédé par les œufs, un aliment familier pour tous, qui appartient au quotidien et permet à chacun de s’identifier dans sa création. "L’œuf possède une image tellement neutre, il agit comme le test de Rorschach [ou test des taches d’encre, ndlr] dans lequel les gens projettent tellement de choses. Ils viennent vers moi avec des idées sauvages et inventives sur ce que tout cela signifie et pour eux cela est vrai donc je ne vais pas les contredire mais pour moi c’est une invitation plus qu’une déclaration […]. L’interaction est tellement vivante avec le street art, ça ouvre une discussion entre les spectateurs et les artistes, c’est à la fois fantastique et excitant."

Selon les lieux choisis, certains de ses dessins ne resteront que très peu de temps dans les rues quand d’autres, bien cachés, pourront rester en place des années. Pour lui, son art est comme une sorte de chasse entre la recherche d’un bon emplacement, la trouvaille par les passants et la recherche de son identité.

Si vous êtes de passage dans l’une des villes citées plus haut, vous pouvez partir à la chasse à l’œuf et trouver votre propre interprétation de l’art de Black Palms. Sinon, rendez-vous sur son Instagram pour observer les derniers tags qu’il a pondu.

Par Claire Verriele, publié le 14/05/2019

Copié