Si tu détestes la coriandre, ce groupe Facebook est fait pour toi

Pour certains, cette herbe aromatique représente le mal.

La coriandre est une petite herbe aromatique aux feuilles dentelées utilisée comme épice parfumée par exemple dans la cuisine mexicaine, thaïlandaise ou encore vietnamienne. Si certains raffolent de son goût subtil et en garnissent leurs salades et préparations culinaires, d’autres ne la considère ni plus ni moins que comme le symbole de l’enfer.

Le goût de l’enfer

Pour tous ceux-là, un groupe Facebook intitulé I hate Coriander, déjà suivi par quelque 198 000 "coriandre haters", et un compte Instagram du même nom recensent des photos, des montages humoristiques et des mèmes qui font passer la coriandre pour un tue-l’amour et un être maléfique qui peut, par perfidie, se cacher dans les tacos ou les nems.

Publicité

Publicité

Publicité

Souvent, ceux qui n’aiment pas la coriandre lui reprochent son odeur et son goût de savon, et peut-être à raison. En effet ceux-ci seraient dus à un composant chimique, l’aldéhyde, présent à la fois dans la coriandre et dans le savon comme l’explique un article du Guardian. Certaines personnes y seraient ainsi plus sensibles que la moyenne et auraient l’impression de croquer dans du savon de Marseille à chaque rencontre malencontreuse de leurs papilles et d’une feuille de coriandre.

Publicité

"Coriander sucks"

Il s’avère également que cette répulsion est génétiquement programmée. La revue scientifique Flavour expliquait en 2012 que cela est dû à un gène, le OR6A2. Si on y ajoute les pratiques culturelles, ceci expliquerait pourquoi seulement 7 % des Sud-Asiatiques, 4 % des Latino-Américains et 3 % des Moyen-Orientaux n’aiment pas cela – des pays où cette herbe est régulièrement utilisée en cuisine – alors que 17 % des Européens et 14 % des Africains en auraient une aversion.

Avec I Hate Coriander, vous pouvez partager votre dégoût avec vos semblables, scander à l’envi : "Coriander sucks", vous offrir des sweat-shirts "Coriander Ruined My Meal" ou même vous tatouer cette haine viscérale sur le corps et l’exposer aux yeux de tous.

Pour ceux qui au contraire, comme moi, vouent un culte à cette herbe parfumée pas de panique, un autre compte au doux nom d’I Love Coriander – pour l’instant beaucoup moins suivi que son ennemi juré – rend hommage à la coriandre, délicieuse plante sans qui la vie et le guacamole n’auraient aucun goût. À toi maintenant de bien choisir ton camp.

Par Claire Verriele, publié le 24/06/2019

Copié

Pour vous :