© Getty Images

Désolé mais la fondue est une invention commerciale qui n'a rien de traditionnel

Un mythe s'effondre.

Si l’on a souvent tendance à voir la fondue comme un plat traditionnel et antique suisse, symbole du patrimoine gastronomique et fromager de ce pays montagneux, dans les faits, c’est une tout autre histoire. Une enquête, publiée par le site d’information Swissinfo, vient aujourd’hui déconstruire ce mythe. 

En réalité, la fondue de fromages telle qu’on la connaît et qu’on la pratique est une invention purement commerciale et publicitaire. "La diffusion de la fondue est le résultat de la société de consommation, de l’alimentation industrielle et des grands moyens mis pour faire la publicité des fromages suisses à l’étranger", écrivait déjà le même site en 2003. Choc.

Publicité

© Getty Images

Campagne publicitaire organisée

La fondue a longtemps été un plat inconnu pour la plupart des régions suisses, et n’était alors consommée que dans quelques contrées montagnardes où les locaux faisaient fondre ou rôtir du fromage en l’accompagnant de ce qu’ils avaient à leur disposition.

On en trouve d’ailleurs des traces dans plusieurs ouvrages de référence, de la Physiologie du goût (1825) de Brillat-Savarin à la Science en cuisine (1891) de Pellegrino Artusi, mais jamais sous la forme que nous connaissons aujourd’hui – à savoir de morceaux de pain à tremper dans un mélange en ébullition. 

Publicité

"Les recettes actuelles, qui préconisent de délayer le fromage dans du vin blanc, sont apparues seulement au début du 20e siècle, dit l’article. La promotion de la fondue en tant que spécialité suisse date des années 1930, grâce aux efforts pour écouler sur le marché les excédents de fromages à pâte dure".

Pour lire la suite de cette passionnante enquête, c’est par ici

Par Robin Panfili, publié le 24/12/2019

Pour vous :