© Getty Images

Et si on arrivait à produire un bacon plus "healthy" ?

Tu prononces comment bacon ?

© Getty Images

Son goût fumé, son croustillant… Il faut le dire, avec des œufs, le bacon c’est LE match parfait. Mais voilà, une étude de l’Organisation mondiale de la santé l’a classé comme cancérogène pour l’homme (avec les charcuteries et la viande rouge). Bonne nouvelle pour notre corps, grâce à la science, un bacon plus sain pourrait voir le jour.

Publicité

Un filtre contre les substances cancérigènes

Publicité

La chercheuse Jane K. Parker, fondatrice et directrice du Flavour Center de l’université de Reading au Royaume-Uni, a conduit une étude visant à produire un bacon moins dangereux selon les Américains de FoodBeast. Ici, pas de "bacon" végan à base de coco ou de feuilles de riz, mais une viande qu’on vient débarrasser de ses impuretés.

Ce qui pose principalement problème avec le bacon, c’est qu’il est fumé. L’équipe de chercheurs a donc conçu un filtre en zéolite (un cristal poreux) à utiliser lors du processus de fumage qui va capter jusqu’à 90 % des composés cancérigènes tout en permettant de garder ce goût fumé si apprécié. Une révolution ?

Une avancée majeure qui pourrait permettre des progrès sanitaires importants. Cependant, cette petite avancée scientifique ne résout pas les problématiques liées à l’élevage et l’utilisation de nitrate de potassium, d’additif et de nitrite de sodium, des "copains" à éviter au maximum.

Publicité

Par Claire Verriele, publié le 31/01/2019

Copié

Pour vous :