© Sara Bentot pour Club Sandwich

Fast-food foireux, canard qui passe mal et dîner glacial : vos pires repas de rendez-vous galants

Les tête-à-tête à table sont toujours des moments délicats.

© Sara Bentot pour Club Sandwich

Il y a quelques semaines, nous vous avons demandé de nous raconter vos meilleurs et pires repas de date. Mais parmi vos réponses, c’est surtout les mauvais souvenirs qui ont ressurgi. Un repas raté, une ambiance pourrie, les raisons sont multiples, mais les conséquences identiques. Voici quelques-unes de vos histoires, sélectionnées par la rédaction de Club Sandwich.

Publicité

***

L’imbroglio des pâtes au pesto

C’est mon rendez-vous dîner avec Léo, après une merveilleuse soirée en boîte. Plus tard, nous nous retrouvons à Pigalle où il m’annonce que nous allons dîner des pâtes au pesto chez son meilleur ami – Alexandre, retenez bien ce nom – que je ne connais pas. En soi, pourquoi pas : ça peut être un dîner super sympa, et on pourrait rentrer ensemble après. Mais c’était sans compter sur le fait qu’Alexandre est de nature très charmeuse et n’était clairement pas au courant que Léo et moi étions plus qu’amis.

Là, on pourrait penser que Léo l’aurait remis en place. Mais non. Rien du tout. Il s’est effacé. Tout le dîner. C’est comme si notre soirée en boîte n’existait plus. Résultat, je reçois plein de messages d’Alexandre… et Léo est distant. C’était horrible car j’avais l’impression que son meilleur ami était en rendez-vous avec moi.

Publicité

Noémie (20 ans)

Les montagnes russes de Cayenne

2016. J’ai passé un premier jour de l’an mer-di-que, mais le Seigneur ne semble pas m’avoir oubliée puisqu’une semaine plus tard, il met sur ma route un gentil jeune homme, très discret et imposant à la fois. Un ami fait l’intermédiaire entre nous deux, et il m’invite dans un resto japonais où il m’avoue qu’il était dans une relation avec une connaissance en commun. J’eus donc de la concurrence, mais plus maintenant. Je l’invite à mon tour dans un restaurant surprise, Le Paris-Cayenne. Il vient me récupérer, gare son bolide à cheval sur le passage piéton et semble apprécier la surprise que je lui ai faite.

Notre commande prise – un canard à l’orange –, nous revoilà partis dans une discussion passionnante. Jusqu’à ce que j’avale de travers au détour d’une phrase. Cette phrase que j’ai présentement oubliée mais qui, sur le coup, me laisse entendre que Monsieur a quelqu’un dans sa vie. Je l’interromps, lui demande de répéter et finis par lui poser la question que je ne lui ai jamais posée car mon pote était censé l’avoir fait à mon insu : "Mais t’es en couple ???" Je vis clairement l’un des plus gros malaises ever. Surtout qu’il réfute bec et ongles toute accusation de "mensonge par omission". Je reste là, décontenancée, en réalisant que ce repas va certainement être le plus long de toute ma vie. Ma seule consolation étant qu’il se prenne une prune pour son stationnement.

Publicité

Aurore (26 ans)

Un rendez-vous glacial

Une fille que j’avais rencontrée, via Messenger, et qui avait un an de plus que moi m’invite chez elle pour un repas galant, avec apéritif, plat, dessert. Une poêlée Picard, je me souviens. Tout se passe bien, nous étions relativement proches physiquement. Clairement, c’était dans la poche. Après le dessert, elle me propose une chicha. Je me dis que c’est une bonne idée, que ça nous mettra dans l’ambiance… Collé à elle, entre deux taffes de chicha, je me décide à m’approcher et à essayer de l’embrasser. Elle me tourne la tête, freinant mon baiser. Elle m’explique que je suis trop jeune – ce qui est factuellement vrai. La température de la pièce est passée de 40 °C à un bon -12 °C.

Adrien (26 ans)

Publicité

Lost in déception

C’était mon tout premier rendez-vous, j’étais hyper stressée. Je m’étais fait tout un monde du type, sur la base d’une seule photo et de quelques discussions. Arrivée sur place, je tombe sur un mec qui ne ressemble en rien à ce que montrait son profil sur Internet. Je sais que les trente prochaines minutes vont être longues, mais je reste par politesse. Il m’emmène… dans son fast-food préféré, et on commande chacun une boisson. Après à peu près dix minutes de conversations plates, il commence à me tenir des propos racistes. Du genre : "Tu te sens chez toi ici ?" C’en était trop pour moi. Je lui ai dit que nos visions du monde n’étaient pas exactement les mêmes et que je préférais partir – avant de lui casser la gueule ? Il a quand même essayé de me peloter et de m’embrasser quand je lui ai dit au revoir… Et, par la suite, j’ai dû bloquer son numéro car il me harcelait au téléphone.

Rosalie (28 ans)

 

Chaque mois, nous vous sollicitons pour tenter de répondre à une question qui nous taraude. Pour ne pas rater nos prochains appels à témoins, suivez-nous sur Facebook, Twitter ou Instagram.

À lire aussi : Nouilles, œufs pochés et grilled cheese : vos meilleures recettes de lendemain de fête

Par Robin Panfili, publié le 12/12/2018

Copié

Pour vous :