(© Warner bros.)

Gourmandise : pourquoi a-t-on toujours de la place pour le dessert ?

La sensation de satiété est mal comprise par la plupart d'entre nous. Une scientifique l'a prouvé avec une série d'expériences.

Avec les fêtes, les gueuletons approchent. On s’empiffre comme des goinfres. On jure à nos hôtes qu’on est "plein comme un œuf" et qu’on ne peut plus rien avaler. Pourtant, la bûche arrive… Et nous arrivons toujours à lui faire de la place. Une vidéo de Vox nous donne l’explication.

Il y a une raison scientifique à cela : la satiété sensorielle spécifique. Barbara Rolls, scientifique spécialisée dans la nutrition, l’étudie depuis 40 ans, et, pour elle, c’est un mécanisme fascinant pour comprendre les comportements alimentaires et la sensation de satiété.

Publicité

Première expérience : on donne à manger un plat bien roboratif, comme une raclette, jusqu’à ce que le cobaye se sente "plein". En deuxième plat, on lui apporte une… Raclette ! Le jour suivant, on recommence l’expérience en commençant par la raclette, mais on lui sert ensuite un bol de glace. Résultat : quand le second plat est une raclette, le cobaye arrive à peine à en manger. Quand c’est une glace, il peut en manger trois fois d’affilée.

L’instinct de la satiété sensorielle spécifique

Deuxième expérience : on donne un repas composé de quatre plats à deux groupes. Tandis que la nourriture est toujours la même pour le premier groupe, le second a des plats différents, et peut manger 60 % de plus que le premier.

Dans le premier cas, la satiété sensorielle spécifique dit à notre cerveau : "J’en ai assez de cette nourriture, je veux quelque chose de différent." Cet instinct est fait pour nous garder en bonne santé. Nous sommes omnivores, nous avons donc besoin de manger des choses variées.

Publicité

La satiété sensorielle spécifique explique pourquoi nous mangeons plus de frites si elles sont accompagnées de sauce, plus de glace si ce sont des parfums différents et pourquoi les enfants mangent des légumes si on leur en propose une grande variété.

Par Club Sandwich, publié le 13/12/2019

Pour vous :