© Getty Images

Le guide de survie pour garder vos plantes en vie lorsque vous partez en vacances

Partez l'esprit léger.

Les vacances approchent et, avec elles, l’inquiétude de voir vos plantes d’intérieur et aromatiques s’assécher en votre absence ? C’est normal, on a connu la même chose. Pour partir l’esprit léger, voici donc quelques conseils et astuces pour leur garantir un été serein et, surtout, vous assurer qu’elles seront toujours vivantes à votre retour.

1 à 5 jours d’absence

Pour une durée aussi réduite, tout devrait bien se passer. Soufflez un grand coup et regroupez les plantes dans un même endroit – lumineux de préférence, mais surtout pas avec une lumière directe sur les feuilles. Puis humidifiez-les, sans pour autant les noyer. Il n’y a pas de dicton pour cela, mais s’il en existait un, ce serait : "Mieux vaut un manque d’eau qu’un excès."

Publicité

2 à 3 semaines d’absence

Publicité

Pour commencer, préparez votre départ. La semaine qui précède votre envol, prenez soin de vos plantes : retirez les feuilles mortes, humidifiez-les correctement et, surtout, traitez les feuilles saines contre les insectes et éventuelles maladies avec du savon noir ou de l’infusion d’orties.

Placez vos plantes dans une pièce lumineuse, mais sans lumière directe. Si vous le pouvez, optez pour une pièce assez fraîche et avec une fenêtre – la salle de bains, par exemple. Pour un taux d’humidité plus élevé que la moyenne, disposez un grand récipient d’eau à proximité.

Si vous avez le temps de bricoler, il existe une petite combine peu coûteuse et très utile : la technique du fil de laine imbibé (tuto ici). Plongez une extrémité du fil dans un récipient d’eau et plantez l’autre extrémité dans votre pot. L’eau se diffusera ainsi par capillarité. 

Publicité

(© Getty Images)

Un mois d’absence

Là, ça se corse. Car pour une aussi longue durée, les options sont relativement réduites. Si vous avez envie de ne rien dépenser, il va falloir mettre la main à la pâte et confectionner votre propre système de goutte-à-goutte. Si la réalisation d’un tel système n’est pas sorcier (un tuto ici), il convient de le tester une semaine avant de partir, histoire de contrôler le flux d’eau.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient une présence humaine, il vous reste deux options : faire appel à votre entourage qui viendra rendre visite aux plantes de temps à autre, ou opter pour du gardiennage.

Publicité

Les boutiques Bio c’ Bon proposent un service de plant-sitting gratuit à leurs clients disposant de la carte de fidélité. Attention toutefois à bien briefer la personne chargée de l’arrosage – une mésaventure est si vite arrivée.

L’autre solution, payante cette fois, c’est le plant-sitting à domicile. Le site J’aime mes plantes vous permet de trouver une personne de confiance près de chez vous qui viendra s’occuper de vos plantes pendant votre absence. Niveau tarifs : compter une trentaine d’euros pour deux semaines de gardiennage.

Bon courage et bon été.

Par Robin Panfili, publié le 25/07/2019

Copié

Pour vous :