(© Club Sandwich)

Houblon, malt et camaraderie : on est parti brasser notre bière en Californie

Club Sandwich a passé quelques jours à Petaluma en bonne compagnie.

Alerte sur nos téléphones en arrivant à Petaluma, petite ville au nord de San Francisco : les feux de forêt provoquent des coupures de courant et chacun doit rester sur ses gardes. Pourtant indemne en ce mois d’octobre, la région entourant la petite bourgade, plus connue pour ses vignes que pour sa bière, garde son atmosphère – celle du soleil rasant, des grandes artères et des grosses bagnoles.

(© Club Sandwich)

Publicité

Mais si nous sommes à Petaluma, ce n’est pas pour boire du vin dans des grandes maisons tout droit sorties d’un épisode de Desperate Housewives, mais pour se rendre à quelques kilomètres du centre-ville, chez Lagunitas, une brasserie née au début des années 1990.

IPA, mais pas que

La brasserie est un lieu incontournable de la ville, notamment en raison des concerts et soirées qui y sont organisés toutes les semaines. Pour notre premier soir sur place, c’est la géniale Caroline Rose qui déroule sa pop DIY dans la cour. Bière à la main, on croise des étudiants en plein trip "americana", des "tech guys" de retour du Burning Man et des locaux venus se restaurer et boire un verre pour profiter de la fin de l’été indien.

(© Club Sandwich)

Publicité

Au bar, on boit des bières à la pression avec des noms qui sont soit des jeux de mots soit des références pop. Lagunitas, bien connue par chez nous pour son IPA, voit plus large ici, avec des dizaines de bières de tous les styles, sans jamais perdre son identité.

Quelques bières, quelques parts de pizza, une partie de fléchettes dans un dive bar à quelques blocks de l’hôtel, et il est temps de penser aux jours à venir, où nous allons brasser notre propre bière.

(© Club Sandwich)

Publicité

Malts et houblons

Chacun peut décrire les saveurs différemment : tel est le propre du ressenti. Alors quand il s’agit de commencer à choisir la variété de malt pour arriver au profil de bière recherché – nous nous sommes mis d’accord sur une bière évoquant un vin pétillant sec –, il faut en plus réussir à soustraire ou additionner la sucrosité qui découlera des différentes sortes de grains pendant la fermentation, et ce n’est pas une mince affaire. On tâtonne, on propose et on finit par trouver un assemblage cohérent grâce aux conseils des brasseurs de Lagunitas. 

(© Club Sandwich)

Une fois le mélange de malt entériné, c’est le choix des houblons qui nous attend. On les sent, on les écrase et on les passe même dans un vaporisateur – qui dans sa jeunesse n’a pas dû seulement servir à vaporiser du houblon (n’oublions pas que nous sommes en Californie) –, afin de se mettre d’accord une fois de plus sur les saveurs, qui peuvent aussi bien être citronnées qu’herbacées.

Publicité

(© Club Sandwich)

California love

Mais au cours de ces deux jours, c’est surtout un état d’esprit qui se dégage de la brasserie : celui de ses premiers employés, qui poussent le chill californien à son paroxysme, entre balades avec leurs chiens à la plage, dégustations d’huîtres au bord de la baie, ou dépoussiérage de jukebox dans les bars de la région ayant distribué les premières bières craft au milieu des années 1990 (quand le marché n’existait pas encore et que les bières light et industrielles trustaient les tireuses à pression).

(© Club Sandwich)

À chaque étape du brassage, on croise dans l’usine de nouveaux personnages, tous passionnés – parfois esthètes de la bière, parfois un brin savants fous –, à l’image de Lagunitas, une brasserie qui rayonne désormais à l’international mais qui continue à expérimenter, avec des tests de vieillissement en fûts de bourbon ou avec des petits brassins comme le nôtre.

(© Club Sandwich)

Il faudra encore attendre un peu avant de pouvoir goûter notre bière (on vous en reparlera le temps venu), mais cette escapade en bonne compagnie dans un étonnant coin de la Californie nous aura rappelé qu’apprécier une bonne mousse est souvent une affaire d’instant, de lumière et de bonne camaraderie – bref, tout ce que le Golden State sait offrir.

(© Club Sandwich)

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Reportage réalisé dans le cadre d’un voyage de presse organisé par Lagunitas et Bon Esprit.

Par Pharrell Arot, publié le 07/11/2019

Copié

Pour vous :