© Getty Images

La guerre des cèpes aura bien lieu, et elle vient de faire une première (jeune) victime

Une petite fille a été critiquée sur Internet pour avoir cueilli un gigantesque cèpe dans un département qui n'était pas le sien.

Il est bien connu que l’on ne rigole pas avec les champignons. Si l’adage veut que les coins secrets ne soient jamais partagés avec quiconque, il semblerait qu’un autre s’applique aussi désormais au plus fervent des régionalismes. Il y a quelques jours, une petite fille originaire du Gard a été vivement critiquée dans les commentaires d’un article et d’un post Facebook de Midi Libre pour avoir cueilli un gigantesque cèpe en Lozère, un département limitrophe du sud de la France. 

"Les Gardois ne peuvent pas rester dans le Gard ? Pourquoi viennent-ils chez nous ? Ramassez vos champignons dans vos Cévennes !", déplorait alors un internaute, assez vite repris de volée par un autre commentateur : "On est en France et on a le droit d’aller se balader où on le désire ! Par contre, votre bêtise, gardez-la chez vous plutôt que de l’afficher devant tout le monde !" Et toc. 

Publicité

"Je ne sais pas si je dois me mettre en colère ou rigoler"

Publicité

Les commentaires négatifs, voire insultants, à l’égard de la petite fille ont poussé la mère à réagir. Dans les commentaires en ligne de l’article de Midi Libre, elle écrit. "Je suis la maman de la petite fille de l’article, en voyant certains commentaires, je ne sais pas si je dois me mettre en colère ou rigoler."

"Vous 'critiquez' un article d’une petite fille partie en balade avec ses grands-parents. Mais dire : mise en scène, article culcul… Mais vous voyez bien que ce n’est qu’une enfant. Jouez le jeu au lieu d’être médisant. Si l’article vous dérange pour X raisons, achetez des magazines people, vous aurez de vrais articles à la hauteur de votre médisance."

Publicité

La presse s’en mêle

Dans la foulée, une journaliste du quotidien régional a également pris la parole, à la fois pour relever la bêtise et l’injustice de ces réactions en ligne. "Publiez un court article léger sur une Gardoise haute comme trois pommes fière d’avoir trouvé en Lozère un beau cèpe de plus d’un kilo et vous obtiendrez une belle fricassée de commentaires"

Publicité

"Aux Lozériens qui s’étouffent devant le fait que des 'doriphores' soient venus cueillir leur champignon (et c’est vrai qu’il n’y en a pas beaucoup, il y a de quoi être jaloux), les Gardois rétorquent qu’eux sont bien contents d’envahir le Grau-du-Roi en été. Allez, aimons-nous les uns les autres. Oui, même les Gardois."

Depuis la nuit des temps, la guerre des cèpes fait systématiquement figure de marronnier médiatique à l’arrivée de l’automne. Une simple recherche sur un moteur de recherche vous fera replonger dans un puit sans fond de débats, polémiques et bagarres territoriales entre cueilleurs du dimanche, marcheurs et propriétaires de terrains forestiers.

Par Robin Panfili, publié le 10/10/2019

Copié

Pour vous :