L’histoire de la folle course-poursuite entre un fourgon de crêpes et la police bretonne

Le fuyard a été repéré au volant, une crêpe à la bouche.

Voilà une histoire très bretonne. Après presque une heure de course-poursuite avec la police, à bord d’un fourgon de livraison de crêpes qu’il venait de dérober, un homme a été arrêté, le 3 mai, dans la ville de Morlaix.

Tout a commencé au petit matin, en pleine tournée des employés de la crêperie Coataudon qui distribuent chaque jour leurs crêpes fraîches à travers le Finistère. L’un d’eux s’arrête, comme prévu, dans le quartier de Kérangoff à Brest pour approvisionner une boulangerie.

Publicité

À la Starsky et Hutch

Publicité

À peine entré dans la boulangerie, ce livreur aux vingt années d’expérience entend le moteur de son véhicule vrombir. "Son véhicule, rempli de crêpes, se fait la malle", rapporte Ouest-France. Le livreur prend alors les choses en main, prévient la police et se lance illico à sa poursuite à bord du véhicule de la boulangère.

"C’était un peu Starsky et Hutch mais ils n’ont jamais pris de risques ; d’ailleurs les policiers leur ont demandé de ne pas le faire", a rapporté Isabelle Manach, la gérante de la crêperie, à France Bleu.

© Google Maps

Publicité

Trahi par une crêpe dans la bouche

Repéré "une crêpe à la bouche" par des motards des forces de l’ordre qui prennent alors le relais de la course-poursuite, le fuyard met les bouchées doubles et quitte la ville. Pendant près de 45 minutes, il tentera de semer les policiers… avant d’être interpellé dans la ville de Morlaix et rapatrié au commissariat de Brest.

Dans la foulée, la crêperie a finalement pu remettre la main sur son véhicule et finir sa tournée. Mais, selon la responsable de l’entreprise interrogée par l’AFP, "il manquait quelques crêpes" à l’intérieur du camion…

Par Robin Panfili, publié le 06/05/2019

Copié

Pour vous :