© Krispy Kreme Run Minnesota

L'histoire de l'étudiant qui parcourt les États-Unis pour ravitailler les gens en donuts

Après avoir sommé Jayson Gonzalez d'arrêter son business, Krispy Kreme a finalement décidé de faire équipe avec lui.

Dans le Minnesota, les enseignes Krispy Kreme se font rares. Pire encore, depuis 2008, l’État n’en compte aucune à l’intérieur de ses frontières, laissant ses habitants dans l’impossibilité de se fournir en beignets alors que le monde entier en chante les louanges. Mais, dans le Minnesota, on a de la suite dans les idées. Depuis plusieurs mois, un étudiant originaire de la ville de Champlin s’est lancé dans un business unique en son genre.

Chaque semaine, Jayson Gonzalez filait au volant de sa voiture jusque dans l’Iowa, à près de 500 kilomètres de chez lui, où se trouvait la boutique Krispy Kreme la plus proche. Il y achetait alors une centaine de boîtes de beignets, reprenait son véhicule et rentrait chez lui où l’y attendaient plusieurs de ses proches, camarades de classe et amis prêts à payer jusqu’au double du prix des sucreries. Achetés autour des dix dollars, Jayson Gonzalez les revendait entre 17 et 20 dollars : de quoi rembourser les frais d’essence de son périple et éponger les dettes liées à son prêt étudiant.

Publicité

© Getty Images

Tout est bien qui finit bien

Mais après quelques semaines d’allers-retours, Krispy Kreme a tiqué et a commencé à flairer la mauvaise affaire. L'un des représentants de la marque a alors sommé Jayson Gonzalez d’arrêter son petit business, prétextant des inquiétudes sanitaires quant au transport des beignets. Après de nombreux relais dans la presse, l’histoire a finalement pris un tournant inattendu. Il y a quelques jours, Krispy Kreme revient sur ses pas et accepte de collaborer avec Jayson Gonzalez, le nommant ainsi "opérateur externe" de la marque.

"Nous allons l’aider à atteindre ses objectifs, comme ne plus avoir de dettes lorsqu’il aura obtenu son diplôme en 2021, tout en vendant des beignets de Krispy Kreme", a déclaré un représentant de la marque à la télévision américaine.

Publicité

Ce dernier s’est ainsi vu promettre un lot de 500 boîtes – l’équivalent de 6 000 beignets – pour les vendre à son petit réseau déjà bien organisé. Pour mener ce nouveau projet à bien, l’étudiant a lancé une cagnotte participative en ligne en vue d’obtenir un véhicule plus adapté à ses déplacements à travers l’État. 

Par Robin Panfili, publié le 22/11/2019

Copié

Pour vous :