© Getty Images

Pourquoi cuisiner pour son chat n'est pas vraiment une bonne idée

Pas de petits plats maison pour les petits chatons.

Face à la méfiance accordée aux industriels sur la composition de notre alimentation, certains propriétaires d’animaux refusent de donner des croquettes ou de la pâté à leurs chats et leur préparent des petits plats maison. 

En ligne, on retrouve de nombreuses recettes destinées à nourrir les matous et même des livres sur le sujet mais une étude américaine tire la sonnette d’alarme en expliquant que pour la grande majorité, ces plats maison ne répondent pas aux besoins nutritionnels des félins et sont même dangereux pour leur santé. 

Publicité

Attention aux carences

Publicité

Repérée par le magazine Gizmodo, cette recherche menée par l’université de Californie à Davis vient d’être publiée dans le journal de l’American Veterinary Medical Association. L’équipe de Jennifer Larsen a comparé 114 recettes trouvées en ligne ou dans des livres avec les besoins nutritionnels dont un chat à besoins et seules 5 d’entre elles sont apparues conformes aux prescriptions vétérinaires.   

La plupart des plats étudiés n’étaient pas assez riches en nutriments essentiels pour les chats comme la taurine, le fer ou la vitamine E et près de 40 % révélaient des lacunes concernant l’apport énergétique et ne mentionnait pas non plus le type de chat – senior, chaton, stérilisé, adulte – visé. 

© Getty Images

Publicité

Des ingrédients toxiques 

Plus inquiétant encore, 7 % des recettes contenaient des ingrédients toxiques et dangereux pour l’estomac des félins pouvant les rendre malades comme l’ail, les oignons et les poireaux. L’utilisation d’aliments crus était énoncée sans précision concernant la contamination bactérienne sur l’homme et certaines recettes à base d’os oubliaient en plus de mentionner qu’ils devaient être impérativement brisés pour ne pas fragiliser les intestins des chats. 

"Ce n’est pas un processus simple de formuler correctement un régime maison équilibré et approprié pour un chien ou un chat. […] Une formation et une expertise approfondies sont nécessaires pour bien comprendre les différents aspects de ce processus", explique Jennifer Larsen.  

Cette étude montre aussi que la méfiance envers les croquettes est souvent injustifiée car il s’agit de recettes élaborées par des vétérinaires. Elle nous alerte aussi sur le fait qu’il faut éviter de donner ses restes de nourriture à son chat car ils sont souvent non-adaptés aux animaux et qu’ils peuvent contenir des aliments toxiques pour leur corps. 

Publicité

Par Claire Verriele, publié le 05/09/2019

Copié

Pour vous :