Des burgers aux insectes débarquent dans les supermarchés suisses Coop

Plus besoin d’aller dans un pays exotique pour tenter cette nouvelle expérience culinaire.

Les burgers aux vers d’Essento. (© Essento/Tina Sturzenegger)

Plat typiquement américain, le hamburger se trouve aujourd’hui sur les tables du monde entier. Qui ne salive pas en pensant à un pain croustillant, un bon steak et une dose généreuse de fromage fondant ? Et si on pouvait désormais se faire plaisir tout en réduisant notre impact sur l’environnement, simplement en mangeant un burger aux insectes ?

Publicité

C’est ce que la Suisse est sur le point d’expérimenter alors que Coop, la deuxième plus grosse chaîne de supermarchés du pays, lance son offre de produits alimentaires à base d’insectes.

Les boulettes aux larves d’Essento. (© Essento / Tina Sturzenegger)

En mai dernier, le gouvernement suisse a modifié la loi sur les normes de sécurité agroalimentaires pour autoriser la vente de produits contenant du criquet, de la sauterelle et des vers de farine (les larves des scarabées). La Suisse est ainsi devenue le premier pays européen à autoriser la vente d’insectes à des fins nutritionnelles pour les humains.

Publicité

Pour produire ces plats, Coop s’est associé à la start-up suisse Essento, qui promeut la nourriture à base d’insectes par le biais de livres de recettes, d’événements et de ventes d’insectes prêts à cuisiner.

Coop a donc adopté les steaks aux vers d’Essento (qui sont préparés avec du céleri, des poireaux, de l’origan, du chili, etc.), ainsi que les boulettes d’insectes (à base de larves, de pois chiches, d’oignon, d’ail et d’épices). Selon le site Bloomberg, ces burgers et ces boulettes seront mis en vente au prix de 8,95 francs pièce, soit 7,90 euros, dès le 21 août.

"Ces produits sont parfaitement adaptés à ceux qui veulent découvrir la diversité culinaire des insectes", déclarent les porte-parole de Coop. En 2016, des chercheurs belges avaient mené une étude qui comparait les burgers aux insectes à ceux à la viande et aux légumes. Les personnes sondées avaient plus apprécié les burgers à la viande, mais avaient montré beaucoup d’intérêt pour ceux aux insectes une fois informés des bénéfices qu’offre cet aliment.

Publicité

Les hexapodes sont en effet une excellente source de protéines, et ont l’avantage de satisfaire l’envie de viande sans avoir le même impact délétère sur notre planète que la production de viande. Selon un rapport des Nations unies, élever des insectes peut permettre de maintenir la population de ces petits animaux, tout en luttant contre l’insécurité alimentaire et en améliorant nos moyens de subsistance.

Sauterelles frites à la sauce teriyaki. (© Essento/Tina Sturzenegger)

Roulés de polenta aux vers. (© Essento/Tina Sturzenegger)

Publicité

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Par Justina Bakutyte, publié le 16/08/2017

Copié

Pour vous :