À Londres, un restaurant bannit l'avocat de sa carte

Pour savourer le fameux fruit vert à toutes les sauces, ce n'est certainement pas ici.

Publicité

À travers la bio de son compte Instagram, le restaurant londonien Firedog revendique une cuisine "aux inspirations égéennes, avec un petit côté hip-hop et graffiti". C'est peut-être ce "petit côté hip-hop" qui incite ses gérants à ne pas suivre la hype, tels les membres de Public Enemy en leur temps.

Publicité

Car si l'avocat est sans doute l'un des aliments les plus populaires de ces dernières années, comme en témoignent les quelques 5,5 millions de photos Insta marquées du hashtag #avocado, vous le ne trouverez pas à la carte de Firedog qui pratique une "stricte politique sans avocat".

Overdose d'avocat

Un crève-cœur pour tous ces foodies qui ne jurent que par le toast à l'avocat. Ce refus de servir le fameux fruit vert pourrait très bien s'expliquer par toutes sortes de motifs parfaitement raisonnés et raisonnables. Après tout, l'avocat fait l'objet de nombreuses dérives, et sa production n'est pas sans conséquence sur l'environnement. Mais du côté de Firedog, on évoque plutôt un ras-le-bol général : "On en a franchement marre de voir l'avocat sur tous les menus de brunchs ou de petits-déjeuners", glissait George Notley, le chef du restaurant, au site Refinery29.

Les toasts de Firedog se veulent donc plus traditionnels, garnis d'œuf ou de confiture. Mais la carte inclut d'autres mets plus originaux, comme l'Ozdemir Pasha II, un halloumi grillé avec des tomates rôties et du houmous, ou du Soudjouk, une saucisse épicée consommée dans les Balkans. Et au vu des appétissantes photos postées par Firedog, les rendus de nos comptes Instagram ne devraient pas trop en souffrir.

Publicité

Publicité

À lire -> L'avocat, l'or vert qui menace l'environnement en Amérique latine

Par Lenny Sorbé, publié le 22/03/2017

Copié

Pour vous :