Par Sixtine Jacquemin

Une pensée pour tous les concombres tordus.

© Heritage Garden Traders

Dans l’Angleterre du XIXe siècle, les concombres devaient absolument avoir une forme bien droite, et être sans taches et imperfections, ils avaient sinon de grandes chances d’être jetés aux cochons. Mais quand l’entourage de la reine Victoria a commencé à se prendre de passion pour le fameux sandwich au concombre, aujourd’hui devenu emblème national à l’heure du tea time, l’engouement autour du concombre s’est emballé et la production de la cucurbitacée a dû suivre le rythme. Pour être sûr que le sandwich soit visuellement plaisant, il fallait des concombres bien droits, et qui dit concombre droit, dit redresseur de concombre.

L’invention du redresseur de concombre

Cette incroyable invention sortie des poussières de l’histoire par Atlas Obscura doit sa naissance à l’ingénieur britannique George Stephenson, inventeur de la première locomotive à vapeur, et horticulteur émérite, surtout quand il s’agit des concombres. L’appareil conçu par Stephenson était un long tube de verre fin qui s’adaptait à un concombre en croissance comme un gant ou un moule géant, ce qui le fait étrangement ressembler à un préservatif en verre. De quoi faire pousser des concombres beaux et bien droits pour la reine d’Angleterre. À noter que des modèles de redresseurs de concombres sont encore commercialisés de nos jours, pour la modique somme de 39,95 livres (environ 45 euros).